Sigaut, Dortiguier et LLP en conférence le samedi 2 février

Conférence 2 février

Le samedi 2 février dès 14 h 30 se tiendront 3 conférences dans l’agglomération toulonnaise. L’historienne Marion Sigaut ouvrira la séance par un exposé intitulé « La guerre des juges contre l’Eglise au XVIIIème siècle ». Le professeur en philosophie Pierre Dortiguier poursuivra avec « La décadence spirituelle de l’Ancien Régime ». Il introduira par la même occasion le livre « La faillite du monde moderne » que présentera le docteur Salim Laïbi. Ces 3 conférences seront suivies d’une séance de dédicaces. Le prix d’entrée est fixé à 5 euros. Veuillez me contacter via la rubrique « Contact » de ce site pour réserver votre place et connaître le lieu exact de la salle.


4 responses to “Sigaut, Dortiguier et LLP en conférence le samedi 2 février

  • catherine.B

    Cette histoire ne me semble pas très claire !

  • Max

    Comme j’aimerais avoir suffisamment d’argent pour acheter un billet d’avion! Il y a tellement de conférence et d’intervenant passionnant qui émane de la France. Mais au moins, grâce à internet j’ai tout de même accès au vidéo que je peux regarder de mon Québec natale! Mais tout de même, j’aimerais avoir la chance de les rencontrer en personne et les remercier pour leurs travaille.

  • Alice ven Hersel

    J’ai une information pour vous ; quelque chose de très peu connu. Elle concerne le meurtre, au Gabon, de Monsieur Barouin, alors président de la GMF, et Franc Maçon notoire.
    Qui a fait sauter en vol l’empenage de l’appareil ? Le K.G.B.
    Pourquoi ? Parce que la GMF était alors, et très peu de gens le savent, une des plus vastes organisations de renseignement dans les pays de l’Est. En effet, les activités d’assurances servaient de couverture à ces activités de renseignements, au travers de multiples réseaux. Par exemple, Mondial Assistance et ses réseaux de garages affiliés faisaient de merveilleux réseaux de renseignements, d’aides, de logistiques, etc, dissiminés dans tous les pays du pacte de varsovie. Tout cela a été plié après la mort de Barouin, qui avait mis à mal les finances du groupe GMF, et puis après la fin de l’URSS. Existe-t-il des témoins de cette affaire ? Oui. L’ancien secrétaire général des GMF, aujourd’hui replié sur Clermont Ferrant et reconverti dans des fonctions judiciaires « libérales », Jean françois P. Cherchez, vous trouverez. Alors qu’on aille pas dire que les maçons n’ont pas comploté dans tous les coins du monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 170 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :