Archives de Tag: sionisme

Considérations sur l’antisémitisme

« Considérations sur l’antisémitisme » est le premier numéro d’une série de vidéos se proposant d’informer sur des thématiques d’actualité. Simple précision : trop souvent employé par les médias alignés, l’anathème « nazi » a été oublié au début de l’énoncé. A lire sur le même sujet et dans le même esprit : Considérations sur l’antisémitisme. Cette vidéo a aussi été publiée sur Dailymotion et Gloria TV.


La vérité qui rend libre VI

Les livres présentés dans cette chronique vidéo sont en commande dans la Librairie : « La franc-maçonnerie, synagogue de Satan » de Mgr Léon Meurin, « La maçonnerie » de Philippe Ploncard d’Assac, « Le pouvoir occulte contre la France » de Paul Copin-Albancelli et « La franc-maçonnerie, puissance occulte » de Léon de Poncins.


Franck Abed, le termite démasqué

Précisions supplémentaires démasquant un peu plus ce triste individu : lorsque je l’ai appelé il y a 4 jours au téléphone en lui disant simplement (et rien de plus) : « Et la pisse et les crachats ? », ce dernier s’est vendu tout seul en mentant : « Je n’ai pas pu mandater des gens pour faire cela, je n’avais pas ton adresse ! » Abed était évidemment obligé de l’avoir pour m’envoyer ses livres. Quant aux crasses faites à Philippe Ploncard d’Assac, chacun pourra les constater sur ce lien. Rideau sur cet infiltré notoire -ayant le physique de son âme- qu’il était urgent de démasquer, faits irréfutables à l’appui.


La vérité qui rend libre V

Le Christ-Roi honoré en son jour de fête et présent à travers les livres « Du gouvernement royal » de Saint Thomas d’Aquin et « Le Christ qui est Roi de France » de Pierre Virion en vente dans la Librairie.


L’antisionisme d’Ahmadinejad le Jour du Grand Pardon

L’habituel discours anti-impérialiste de Mahmoud Ahmadinejad à l’ONU s’est tenu, mercredi à New York, le jour du Yom Kippour. Ce n’est certainement pas un hasard du calendrier, un peu comme si tout avait été conçu pour une provocation inter-religieuse de plus en ces temps tourmentés. En effet, alors que l’assemblée générale de l’ONU s’était ouverte la veille, le discours du président iranien fut prononcé le Jour du Grand Pardon, le 26 septembre. La coïncidence apparaissait pour le moins suspecte, de surcroît dans le climat belliciste actuel.

Lire la suite


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 167 autres abonnés