Interview donnée à Ripoublik.com

RIPOUBLIK aime les parcours et personnalités atypiques, les caractères affirmés, pour ne pas dire les « rebelles ». Johan Livernette est sans contestation un représentant emblématique de ces personnages qu’il est difficile de mettre dans une case. Alors que tout son héritage le destinait à lever le poing avec les ultras gauchistes, nous le retrouvons à genoux devant le Saint Sacrement. Ce qui prouve encore une fois, pour ceux qui en douteraient encore, que l’Esprit Saint souffle où il veut. Pour des raisons techniques il n’était pas possible de faire un entretien filmé ; pour autant il aurait été dommage de se priver de ce qu’a à nous dire ce jeune homme en chemin…

Vous êtes journaliste, écrivain, auteur entre autres, du livre “Le dissident révolté“, et également “Deux cris dans la nuit“. Vous publiez votre quatrième livre, “Synthèse du mouvement révolutionnaire“, et vous organisez une série d’interviews et de conférences qui permettent à de nombreux contestataires de s’exprimer. Pouvez-vous indiquer à nos lecteurs, votre parcours intellectuel ?

Ayant été éduqué par un Monsieur, prenant le relais de mon père décédé, qui ne croyait pas en Dieu et votait communiste, la religion a longtemps été, pour moi, un domaine étranger. Jeune, je me suis intéressé à la politique des partis, comme tout le monde. Mes premières armes militantes viennent du syndicalisme. Vers 2005-2006, j’ai fait mes gammes durant 2 ans à Force Ouvrière. J’ai alors eu des fonctions (délégué syndical) durant un an avant d’être trahi par ma hiérarchie. J’y ai pris mes premiers coups bas sous la forme d’un piteux complot, mais ce fut une expérience enrichissante.

Mon second coup dur dans mon engagement fut sans aucun doute mon licenciement du journal communiste où j’écrivais sur l’actualité sportive varoise. Ce limogeage intervint le 1er mai 2009 en raison de la sortie de mon second livre “Le dissident révolté”. C’est par l’étude du mondialisme, de ses ressorts, en remontant à ses causes premières, que j’ai évolué sur le plan spirituel et intégré le clivage Dieu/Synagogue de Satan. Alors que je me considérais encore agnostique il y a 3 ans, je brandis aujourd’hui le drapeau de la chrétienté dans mon combat intellectuel et littéraire. Ceci étant, je m’estime encore en cheminement spirituel.

Quelle est votre doctrine ? Comment en êtes vous arrivez là ? Tout au long de ce parcours, quels sont les livres, les penseurs et les auteurs qui vous ont le plus inspirés ?

Mes références se retrouvent dans la littérature que je vends dans la rubrique “Librairie” de mon site comme les jours de conférence à Toulon. A savoir William Guy Carr, Nesta Webster, Mgr Henri Delassus, Léon de Poncins, Pierre Virion, Serge Monast…, alors que mes premières lectures engagées sont le fruit du travail d’Alain Soral, Noam Chomsky, Emmanuel Todd ou encore Jean-François Kahn.

J’essaie désormais de m’inscrire dans la lignée d’auteurs chrétiens anti-libéraux d’inspiration contre-révolutionnaire. Par l’étude de l’histoire, de la géopolitique et des religions, mon travail va dans ce sens : seule la totale vérité doit compter et non l’esprit de chapelle ni nos préjugés.

Ainsi, je m’efforce de combattre toutes les idées et principes issus de la révolution de 1789, et suis donc fermement opposé à la République, la démocratie, la laïcité, les Droits de l’Homme, au slogan Liberté-Egalité-Fraternité etc… Car dans l’esprit traditionaliste, il n’y a que 2 camps : celui de Dieu ou contre Dieu, ce qui nous renvoie au fameux “Celui qui n’est pas avec moi est contre moi” (Matthieu 12:30). Autant dire ici que les élections ne m’intéressent pas, les hommes politiques guère plus. Les stratégies oligarchiques beaucoup plus.

Outre mon travail d’information, je m’efforce de vivre comme un véritable catholique de tradition, sans télévision ni radio, en privilégiant la lecture d’ouvrages rares, en essayant d’être rigoureux dans sa foi tout en consacrant du temps à sa famille et ses proches.

Pouvez vous nous donner votre avis concernant les personnes suivantes, que nous considérons – au sein de la rédaction de Ripoublik – comme les personnes les plus courageuses pour dénoncer la question talmudo-sioniste et/ou les plus pertinentes intellectuellement parlant quant à leurs analyses et à leurs propositions, positions politiques : Dieudonné, Faurisson, Soral, Abed, Ryssen, Hillard ?

Je ne connais pas Dieudonné. Nous ne nous sommes jamais rencontrés mais ça ne saurait tarder car je l’apprécie beaucoup pour son courage et sa détermination. Il me fait l’effet d’un vrai gentil, d’une personne d’action ayant les qualités pour entrer au Royaume des Cieux.

Je n’ai jamais rencontré non plus le professeur Faurisson et n’ai à vrai dire pas étudié son travail en profondeur. J’ai juste vu le documentaire de Blanrue. Il est difficile d’avoir un avis arrêté dans ce cas.

Je connais Alain Soral depuis bientôt dix ans. Nous nous sommes rencontrés 3 fois et parlé à plusieurs reprises. Je me réjouis de son évolution spirituelle et intellectuelle comme de la progression vers la vérité de son sympathique mouvement Egalité & Réconciliation.

Franck Abed devait venir dans la foulée de Soral à Toulon mais la censure ayant frappé, il ne put se produire avec Philippe Ploncard d’Assac. Je le regrette et approuve son positionnement monarchiste, mais encore faudra-t-il que la France et les Français méritent un Roi, ce qui n’est pas du tout le cas aujourd’hui.

Je ne connais pas personnellement Hervé Ryssen mais j’ai écouté un passage radio où sa critique du judaïsme talmudique s’est avérée juste et rejoint le constat établi dans mes écrits et autres conférences.

J’ai enfin beaucoup de respect et d’affection pour Pierre Hillard et je pense que c’est réciproque. Il est la référence en France sur l’histoire du Nouvel Ordre Mondial. Son travail donne des bases, un cadre global. Il m’a profité. On peut d’ailleurs s’en rendre compte dans “Deux cris dans la nuit” qui reprend un passage de son livre “La marche irrésistible du Nouvel Ordre Mondial”. Pierre sait qu’il sera chez lui s’il doit revenir à Toulon.

Vous venez de commettre un nouveau livre, “Synthèse du mouvement révolutionnaire mondial“. Pouvez vous résumer la thèse défendue dans ce livre ?

“Synthèse du mouvement révolutionnaire mondial” est une étude résumée de l’histoire des révolutions, guerres et crises ayant jalonné ces derniers siècles, depuis la révolution anglaise de 1649 jusqu’à la prochaine troisième guerre mondiale. Ce qui m’a surtout intéressé, c’est d’établir le lien entre temporel et spirituel. Condition sine qua non pour que l’Histoire ait un sens. Il est ici question de la vraie Histoire, “la honteuse et secrète où se cachent les véritables causes des évènements” comme disait Balzac.

Prendre à contre-courant l’histoire officielle mensongère m’a paru indispensable pour que chacun ait des bases, une formation solide pour comprendre les enjeux et forces en présence qui dépassent largement les oppositions gauche/droite, capitalisme/communisme, riches/pauvres, colonialisme/anticolonialisme etc… tous ces faux clivages que la propagande judéo-maçonnique nous fait avaler depuis des décennies.

A quand faites vous remonter l’origine du processus que l’on nomme aujourd’hui “mondialisme”?

Officiellement à l’an 1517, avec Erasme, Luther et Calvin du temps de la Renaissance. Ce fut le début de la persécution antichrétienne. J’écris d’ailleurs mot pour mot dans “Deux cris dans la nuit”: “L’avènement du protestantisme marqua les tous premiers balbutiements du commencement de la fin, bien avant cette sombre descente aux enfers ayant pour conclusion apocalyptique le Nouvel Ordre Mondial.”

L’origine d’un problème est toujours déterminante. En gros, s’il n’y avait pas eu la réforme protestante, il n’y aurait pas eu 1789 ni les autres révolutions antichrétiennes et guerres qui ont suivi.

Et enfin, quelle est votre vision de l’avenir en qui concerne la dissidence et la France ?

Concernant la mouvance dissidente, je constate comme tout un chacun de bonnes volontés. Elle est toutefois assez dispersée. Il n’y a pas de socle idéologique, de doctrine bien précise mais des contestataires aux sensibilités différentes. Or, seule une communauté de foi pourra anéantir sur le plan doctrinal, intellectuel, voire physique, les plans de la Synagogue de Satan.

Tant qu’on délèguera notre confiance à des représentants politiques achetés et évoluant tous sur l’échiquier républicain, le système talmudo-maçonnique n’aura rien à craindre.

Tant que chacun restera dans son coin à chercher des poux à un voisin honnête pour une divergence quelconque, l’oligarchie pourra dormir sur ses 2 oreilles.

Concernant la France, il est fort probable qu’il advienne une crise financière suivie d’une guerre civile comme ce fut le cas dans d’autres pays. Quand exactement ? Je n’en sais rien. Un tel scénario donnerait raison aux prophéties chrétiennes.

Car je crois non seulement au message de La Salette mais aussi et surtout à l’Apocalypse de Saint Jean. Et à vrai dire, seul Dieu décidera de notre avenir. La France va devoir payer, via la République, sa trahison des principes divins encore un certain temps. Les Chrétiens devront faire le dos rond et ne cesser de croire en la Providence. S’instruire, transmettre et être rigoureux dans sa foi, tel doit être notre marche à suivre.

4 responses to “Interview donnée à Ripoublik.com

  • vincent

    « Le bonheur ce sont les actes selon la vertu de notre âme », Aristote dans l’éthique à Nicomaque.

  • claire-lyse

    Recevez tous mes encouragements dans votre lutte d’homme de bien.

  • Usum

    Tout n’est qu’une question de sens.

    Ce qui est réalisé n’est plus à réaliser.

    Ce qui semble être une issue est une véritable impasse et réciproquement

    La défaite est là où l’impression de victoire se confirme.
    La victoire est là où l’impression de défaite s’infirme.

  • Florian

    Aujourd’hui les gens, de manière général ont des commentaires plus raisonnés et plus pertinent. Je dis ça par constatation, on le voit même sur les sites avec des internautes basiques comme sur Youtube, c’est encourageant : car il y a 5 ans sa n’était pas du tout ça !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :