« Synthèse du mouvement révolutionnaire mondial » présenté sur Egalité & Réconciliation

Voici 11 minutes tirées d’un entretien à propos de la parution de mon 4ème livre « Synthèse du mouvement révolutionnaire mondial ». Merci à l’association Egalité & Réconciliation pour son soutien.


5 responses to “« Synthèse du mouvement révolutionnaire mondial » présenté sur Egalité & Réconciliation

  • pichon jean francois

    pour qui doit on voter et doit on voter j,aimerais avoir ton sentiment .autre chose pourquoi mettre en avant la royaute alors que le seul roi que je connaisse c,est jesus de nazareth le fils de l,homme et de dieu le pere

  • Johan Livernette

    Jean-François, la Monarchie de droit divin est le seul régime politique voulu par Dieu. La restauration chrétienne de notre société dégénérée passe par là.

    Cordialement.
    Johan

  • Pat

    Bonjour,
     » la monarchie de droit divin est le seul régime politique voulu par Dieu ». Je pense qu’il est nécessaire de faire état de l’Histoire de la monarchie. Sur le plan biblique, le premier roi donné aux hébreux fut Saül. Il leur fut donné comme roi parce qu’ils voulaient abandonner Dieu :

    « 6 Samuel vit avec déplaisir qu’ils disaient: Donne-nous un roi pour nous juger.
    7 L’Eternel dit à Samuel: Écoute la voix du peuple dans tout ce qu’il te dira; car ce n’est pas toi qu’ils rejettent, c’est moi qu’ils rejettent, afin que je ne règne plus sur eux.
    8 Ils agissent à ton égard comme ils ont toujours agi depuis que je les ai fait monter Égypte jusqu’à ce jour; ils m’ont abandonné, pour servir d’autres dieux.
    9 Écoute donc leur voix; mais donne-leur des avertissements, et fais-leur connaître le droit du roi qui régnera sur eux.
    10 Samuel rapporta toutes les paroles de l’Eternel au peuple qui lui demandait un roi.
    11 Il dit: Voici quel sera le droit du roi qui régnera sur vous. Il prendra vos fils, et il les mettra sur ses chars et parmi ses cavaliers, afin qu’ils courent devant son char;
    12 il s’en fera des chefs de mille et des chefs de cinquante, et il les emploiera à labourer ses terres, à récolter ses moissons, à fabriquer ses armes de guerre et l’attirail de ses chars.
    13 Il prendra vos filles, pour en faire des parfumeuses, des cuisinières et des boulangères.
    14 Il prendra la meilleure partie de vos champs, de vos vignes et de vos oliviers, et la donnera à ses serviteurs.
    15 Il prendra la dîme du produit de vos semences et de vos vignes, et la donnera à ses serviteurs.
    16 Il prendra vos serviteurs et vos servantes, vos meilleurs boeufs et vos ânes, et s’en servira pour ses travaux.
    17 Il prendra la dîme de vos troupeaux, et vous-mêmes serez ses esclaves.
    18 Et alors vous crierez contre votre roi que vous vous serez choisi, mais l’Eternel ne vous exaucera point.
    19 Le peuple refusa d’écouter la voix de Samuel. Non! dirent-ils, mais il y aura un roi sur nous,
    20 et nous aussi nous serons comme toutes les nations; notre roi nous jugera il marchera à notre tête et conduira nos guerres. »
    1 Samuel 8.6à20

    Donc je doute que la monarchie fut vraiment « voulue » par Dieu. Mais comme Dieu est patient (sinon le genre humain aurait depuis longtemps été anéanti une fois de plus) et laisse à l’homme l’usage de son libre arbitre, il a donc acquiescé à la demande du peuple. Mais de là a dire que la monarchie était un régime politique « voulu » par Dieu…. C’est plutôt un régime politique voulu par l’homme.

    Si on se réfère toujours a la bible, lorsque Jésus vint, il se trouva confronté au pouvoir hébreux (sanhédrin, sadducéens) qui était nationaliste et en révolte contre l’empire romain qui l’oppressait. Ceux-ci désiraient ardemment un leader militaire pour les sortir du joug romain (Il apparait que nous nous trouvons dans le même cas aujourd’hui), or, il refusèrent et crucifièrent Jésus car il fut un leader pacifique et qu’il révélait Dieu le père comme pouvoir suprême.. Méfions-nous donc de nos attentes d’un sauveur façon Che ou autre leader révolutionnaire qui plongerait la nation dans une révolte sanglante et inefficace.
    Peut-on croire que l’homme (même un roi) puisse vaincre cette force surnaturelle qu’est le diable ?
    « 12 Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. » Éphésiens 5.10
    « Jésus seul peut lutter contre Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité. »

    « 10 Examinez ce qui est agréable au Seigneur;
    11 et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les.
    12 Car il est honteux de dire ce qu’ils font en secret;
    13 mais tout ce qui est condamné est manifesté par la lumière, car tout ce qui est manifesté est lumière. » Éphésiens 5.10

    Si on s’en réfère aux écritures, la restauration chrétienne, doit passer par le repentir et la soumission a Dieu et non a un homme roi.
    Les Pharaons et autres Césars ont commencé par être des rois, et peu à peu, se sont définis en tant que Dieu vivants…C’est ce qui est décrit dans l’apocalypse comme l’ abomination, dont la manifestation est prophétisée pour les temps à venir…

    Votez Jesus.

    Amitiés

  • yoananda

    Bonjour,

    vos travaux rejoignent ceux de Franck Abed qui gravite lui aussi autour de E&R … vous devez sûrement connaître.

    Vous évoquez les Khazars. C’est le sujet qui m’amène. Vous faîtes référence à Benjamin Freedman qui évoque leur rôle dans la révolution bolchévique.

    Pour ma part, j’ai un peu étudié les travaux de Anthony Sutton qui explique que les financiers de Wall Street ont financés a la fois le nazisme d’Hitler et la révolution bolchévique.

    Je comprends bien l’intérêt pour eux de financer les 2 cotés (et même 3à d’une guerre. Je comprends pourquoi ils ont voulu éliminer le tsar chrétien de Russie.

    Mais je ne comprends pas pourquoi ils ont financés, des années durant, y compris pendant les guerres des groupes qui allaient directement contre leurs intérêts financiers moyen/long terme. A savoir : Hitler aurait nationalisé les banques et les bolchéviques les auraient éliminées purement et simplement.

    La dessus, je ne comprends pas, alors que tout leur système est justement basé sur le pouvoir bancaire central (le FED et aujourd’hui la BCE) il se seraient tirés un balle dans les pieds de la sorte ????

    Le risque était quand même immense ! Si Hitler et le nationaliste gagnait, ils pouvaient dire adieu au pouvoir financier de Wall Street, Bretton Woods n’aurait jamais eu lieu. Si les bolchéviques avaient mené leur révolution a bien, idem, les banques c’était fini en Russie. Au risque en plus que la « révolution » se répande au reste du monde.

    Je comprends pourquoi on peut financer les 2 camps dans une guerre pour être toujours gagnant, mais la, il semble qu’ils aient financé leurs ennemis mortel sans certitude de victoire !

    Je me doute bien qu’il y a anguille sous roche et qu’un élément me manque. Je vous écris dans l’espoir d’avoir une réponse sur ce point particulier.

    Merci.

  • Florian

    Très bien comme site où les commentaires sont ouverts et les articles réguliers.
    J’ai fait en sorte d’être averti a chaque nouveaux articles !

    ***

    N’oubliez pas de voir l’entretien complet sur ERtv :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :