Entretien accordé à Quenel+ sur « Le complot contre Dieu »

QUENEL + : Bonjour Johan Livernette, nous vous remercions d’avoir accepté cet entretien pour Quenel+. Pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas, pouvez-vous vous présenter ?
Bonjour, je m’appelle Johan Livernette, j’ai 36 ans, je vis à Toulon dans le Var. Je suis venu à la dissidence en 2008 par intérêt pour la politique. Puis à la religion catholique (fin 2010) par l’étude approfondie du mondialisme. J’ai déjà publié cinq livres, dont le dernier, Le complot contre Dieu, qui est une synthèse très dense sur le complot talmudo-maçonnique.

Portrait Quenel+
En une phrase, quelle est, selon vous, la définition du mondialisme ?

C’est un projet de destruction à grande échelle, un processus destructeur des nations, des peuples, du bien commun, de la civilisation chrétienne, par la Synagogue de Satan (d’après l’expression de l’Apocalypse selon saint Jean).

Vous venez de sortir votre dernier livre Le complot contre Dieu décrivant par votre plume, le Nouvel Ordre Mondial. Quels sont, selon vous, les tenants, les organismes et les personnalités de premier plan de ce complot ?
Ce sont des familles oligarchiques qui sont à la tête de la pyramide mondialiste. Elles opèrent par les banques centrales et les sociétés secrètes. Parmi les plus connues l’on retrouve les Rothschild dans la banque et les Rockefeller dans le pétrole. Mais le cœur du système, c’est la judéo-maçonnerie. Les sociétés secrètes et autres lobbys sont en lien par cette secte. C’est elle qui lie les familles oligarchiques aux gouvernements des nations. C’est au final le vrai pouvoir occulte. Et comme cette secte est cachée, il était de mon devoir de la démasquer comme le recommandait le pape Léon XIII en 1884 dans son encyclique Humanum genus.

couverture
Pouvez-vous vous expliquer sur le terme « talmudo-maçonnique » que vous employez souvent ?

C’est la nature exacte du système lorsque l’on distingue ses deux branches : l’une juive talmudique, l’autre maçonnique. La seconde branche provenant de la première. Son action est centrale dans les grands événements ayant jalonné ces derniers siècles, comme le démontre l’étude du mouvement révolutionnaire mondial dans le chapitre III.

Vous aimez remonter le cours de l’histoire dans vos livres. À quand remonterait ce processus destructeur ?
À la révolution française de 1789, révolution ayant servi d’exemple aux autres révolutions. N’oublions pas, toutefois, que si 1789 a pu aboutir avec le régicide du 21 janvier 1793, c’est parce qu’il y eut auparavant la Réforme protestante. Les prémisses du Nouvel Ordre Mondial remontent donc, selon moi, à 1517 avec le protestantisme des Erasme, Luther et Calvin.

Le mondialisme poursuit plusieurs objectifs de destruction et de perversion dans notre société. Pourriez-vous nous les décrire, et quelle finalité ont toutes ces entreprises ?
Ce projet reprend les grandes lignes de l’illuminisme de Weishaupt qui date de 1789. Le but est l’anéantissement des nations, de la religion, de la famille, de la propriété privée… de l’ordre naturel voulu par Dieu pour la société et la famille. C’est tout l’intérêt de mon livre de faire constater et comprendre qu’il y a une continuité diabolique dans cette entreprise de destruction. Car après Weishaupt, les arrière-loges de la Haute-Vente poursuivirent les mêmes objectifs. Et l’on retrouve le même état d’esprit à la fin du XIXe siècle dans les écrits du haut initié Pike, lors de la très antichrétienne IIIe République jusqu’à aujourd’hui avec le mariage pour tous et la théorie du genre. Mon livre démontre que ce plan de perversion date de plusieurs siècles et qu’il est en cours de finalisation.

Pour vous, la religion est-elle centrale dans le combat contre le mondialisme ?
Oui car la véritable guerre qui parcourt l’histoire est de nature religieuse. Les effets produits sur la société viennent en conséquence de la déchristianisation dont je parle souvent dans mon livre et mes conférences.

Quelles solutions proposez-vous aux lecteurs qui vous suivent ?
À l’échelle de la société, il s’agit de tout restaurer dans le Christ, comme le recommandait déjà saint Pie X il y a plus d’un siècle. Sur le plan individuel : œuvrer pour la vérité qui rend libre et s’efforcer d’être dans le camp de Dieu. Tout chrétien se doit de vivre dans la foi, l’espérance et la charité.

Où peut-on se procurer votre livre Le complot contre Dieu ?
Dans certaines bonnes librairies ou chez certains éditeurs (éditions Saint-Rémi et Fiat Lux par exemple) et surtout sur cette page de mon propre site Internet : https://johanlivernette.wordpress.com/livre/le-complot-contre-dieu/

Je tiens à remercier votre site Internet pour son soutien et le relais constant de mes travaux. Longue vie à Quenel+ !

Source

Publicités

Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :