Interview accordée à Quenel+ sur le FN, Dieudonné et la liberté d’expression

Quenel+ : Comme tout un chacun, vous avez suivi l’affaire Charlie Hebdo. N’y a-t-il pas, selon vous, une dichotomie entre cette affaire et les persécutions politico-médiatico-judiciaires de Dieudonné ?

Il y a surtout une différence de traitement abyssale entre ces deux affaires. On parle souvent, et à juste titre, de deux poids deux mesures. Or nous voyons surtout un lobby que nous n’avons pas le droit de nommer et qui écrase tout sans aucune mesure.

En France, Dieudonné M’Bala M’Bala ne peut plus rien dire sans que ce soit interprété de travers et traduit en justice par les auto-proclamés apôtres de la liberté d’expression : un comble ! Les sommes qui lui sont réclamées sont ubuesques au regard des faits. Cette persécution dont il est l’objet s’apparente à du racket. J’ose espérer que les détracteurs de Dieudonné en reviendront à la raison un jour, même si je ne me fais guère d’illusion à ce sujet.

Marine et Jean-Marie Le Pen
Quelle est votre analyse de l’affaire Jean-Marie Le Pen et de la crise qui secoue le Front National ? Assistons-nous à un ralliement progressif de ce parti au système ?

Quoi qu’on en pense, Jean-Marie Le Pen a toujours eu une liberté de ton et d’opinion, ce qui est très rare pour un homme politique de nos jours. Alors que ce dernier prend à rebrousse poil le politiquement correct, sa fille se met à genoux devant le pouvoir occulte…

Depuis le début et malgré certaines prises de position à contre-courant, le Front National fait partie intégrante du système démocratique républicain. Celui de Marine Le Pen va de reniement en reniement. Il est dans le rôle attribué aux extrême-droites en Europe, stigmatisant les conséquences et non les causes des problèmes. Que Roger Cukierman estime Marine Le Pen « irréprochable » est très significatif. Cette femme n’a aucun courage. Elle est prête à tout trahir pour faire carrière. Même son propre père ! Elle n’a aucune conviction, ni politique et encore moins religieuse. Elle sait où est le vrai pouvoir. Alors elle valide toute l’idéologie maçonnique comme le projet politique sioniste. Elle fait même dans la surenchère républicaine et laïciste. Marine Le Pen est donc en tous points méprisable.

Certaines déclarations de son père -notamment sur la Shoah et Pétain- ne sont pas du tout compatibles avec le projet de dé-diabolisation du FN. D’où la crise actuelle et l’aberrante opposition de sa fille à sa candidature en PACA.

Le premier enseignement à tirer de cette affaire, c’est que Jean-Marie Le Pen paie très cher l’erreur d’avoir cédé son parti à sa fille. L’autre enseignement majeur, c’est que Marine Le Pen a beau tout renier, tout trahir, faire allégeance de tout son possible au système, son parti demeurera, pour les médias, un parti d’extrême-droite, et non un parti étant amené à gouverner.

Le FN est la contestation autorisée par le système. Désormais sous contrôle de la secte, ce parti est une immense voie de garage au sein du cirque démocratique. La crise qui le secoue actuellement est intéressante car elle fait tomber les masques de ceux qui doivent tout à JMLP et qui, aujourd’hui, se chargent de le flinguer ! Voilà à quoi mène trop souvent la politique des partis en démocratie : au reniement de ses principes, à la division et à la trahison.

Vincent Reynouard a été condamné à deux ans de prison ferme pour avoir enfreint la loi Gayssot, quel est votre positionnement sur cette loi ?

Il faut bien évidemment l’abroger. C’est d’ailleurs l’une des nombreuses mesures concrètes qui sont proposées dans le dernier chapitre de mon livre Le complot contre Dieu. 25 ans après sa promulgation, une question demeure : comment peut-on défendre la liberté d’expression tout approuvant une telle loi liberticide ? Notre république n’est pas à une contradiction près.

Le complot contre Dieu couverture
Rappelons qu’en 2009 vous avez perdu votre emploi de journaliste pour avoir soutenu publiquement, à la Fnac de Toulon, des personnalités comme Alain Soral et Dieudonné. Quel est selon vous l’état de la liberté d’expression en France six ans plus tard ?

Elle s’est rétrécie proportionnellement à la prise de conscience de l’opinion publique sur les causes des problèmes, certains sujets tabous. En France, la liberté d’expression est totale pour certains et très coûteuse pour d’autres. Elle est totale pour certaines personnes défilant dans les médias et défendant par ailleurs les intérêts d’une nation étrangère. Et puis très coûteuse et risquée pour ceux qui osent défier le politiquement correct. À ce titre, les affaires Dieudonné, Reynouard, Gabriac mais aussi la persécution subie par le journal Rivarol sont l’illustration de l’incohérence de notre système démocratique. Tant qu’elle s’arrêtera là où des lobbys communautaires le décident, il n’y aura pas de véritable liberté d’expression en France. En conclusion, la liberté d’expression est aujourd’hui chimérique.

Le 8 mars, vous étiez pour la première fois au théâtre de la Main d’Or -le fief de la bête immonde- pour y tenir une conférence avec un autre résistant de taille, Salim Laïbi. Que représente pour vous ce théâtre ?

C’est le fief de la dissidence en France. Le nom de ce théâtre est automatiquement associé à celui de Dieudonné. Il y règne une ambiance sympathique, assez décalée. Ce fut un honneur de m’y rendre pour y donner une conférence. Venir dans ce lieu que beaucoup considèrent comme mythique fut stimulant.

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Dans l’immédiat : donner des conférences sur des thèmes abordés dans Le complot contre Dieu. Le 26 avril à Lyon, ce sera sur la Révolution et le 24 mai à Nice sur le complot maçonnique contre la famille.

J’aurai le temps, ensuite, de me consacrer à mon projet d’écriture de livre. Certainement sur une thématique différente, car je pense avoir fait le tour de la question mondialiste et du complot talmudo-maçonnique avec Le complot contre Dieu.

Source


Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :