Au bon souvenir de Lausanne

Lausanne

Après 9 heures passées dans les transports en commun (train + bus) et 3 heures de retard sur l’horaire prévu, je me devais de donner le maximum -d’infos et d’énergie- pour les personnes ayant attendu patiemment mon arrivée à Lausanne.

Liée à la gouvernance mondiale, la thématique de l’unification de l’Europe m’a permis de passer du politique au religieux sur la base de faits et documents historiques dans la lignée de mon dernier livre Le complot contre Dieu, en nommant les responsables, en informant sur leur projet ; car il nous faut toujours combattre les causes des problèmes de ce monde, et pas seulement les conséquences (comme le fait Éric Zemmour par exemple).

Outre cette conférence qui sera bientôt publiée sur mon compte Youtube, il me paraissait important de mettre l’accent, auprès des jeunes nationalistes suisses, sur les clivages Dieu/Satan et Église/contre-Église, l’importance que Dieu soit le premier servi, afin d’intégrer le bon paradigme et de comprendre la totalité des enjeux mondialistes.

La magie de ce genre d’événement aidant, la recherche de vérité conduit des gens de tous horizons à se croiser, voire se rassembler, l’espace d’une journée. De l’historien révisionniste à l’athlète de haut niveau en passant par le jeune nationaliste, le père de famille catholique, la maman épanouie, l’étudiant, le retraité érudit et dans d’autres contextes que Lausanne : le musulman intéressé par le complot talmudo-maçonnique.

Ce court passage à Lausanne m’a aussi permis de rencontrer des gens d’une exceptionnelle gentillesse. Merci donc aux organisateurs de Résistance helvétique qui pouvaient difficilement mieux m’accueillir, à l’instar des personnes qui m’ont aimablement accompagné dimanche. Il y aura certainement un Lausanne acte II, dans quelques années. J’espère être ponctuel cette fois-ci et ne jamais décevoir mon fidèle auditoire.

Johan Livernette le 22 septembre 2015


Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :