Les vérités édifiantes de James Darmesteter

Voici un second extrait tiré du livre La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture :

« Dans la première moitié du XXe siècle, le juif James Darmesteter fit d’éloquents aveux. Sans mettre de gants, il écrivit de cruciales vérités au sujet de la judéo-maçonnerie. Des vérités que tout un chacun devrait connaître et méditer : « Depuis plus de cinq cents ans, le grand instrument des juifs est la franc-maçonnerie. Qu’est-elle ? C’est une armée de mercenaires, ou plutôt de traîtres et d’esclaves, que le peuple juif lève dans toutes les nations, pour l’aider à les révolutionner à son profit, et finalement à les asservir. Tout est juif dans la franc-maçonnerie. (…) Le malheureux européen, américain, asiatique ou africain que le juif fait entrer dans la loge n’entend parler que des juifs. Le juif Hiram, dont il doit venger la mort ; le juif Salomon dont il doit reconstruire le temple ; la captivité de Babylone où il n’a rien à voir ; Assuérus, faisant de Mardochée son premier ministre ; Abraham, Judith, Esther, la fontaine de Siloé, Zorobabel, Adonaï, le passé, le présent, l’avenir d’Israël ne cessent de retentir à son oreille. Les juifs nos maîtres, nous défendent d’enseigner l’histoire sainte à nos enfants ; mais ils ne font que la raconter -à leur manière, il est vrai- au franc-maçon stupide. (…) Si le franc-maçon examine les symboles, les cérémonies, les vêtements, les dispositions mêmes de la loge, tout lui parlera des juifs, ses maîtres, comme à un pauvre esclave dans la maison de son tyran. Les deux colonnes à l’entrée de la loge, Jakim et Boaz, représentent, disent les vénérables, Israël et Juda, l’union des deux royaumes. Et le but de la maçonnerie, n’est-il pas absolument juif ? Le but religieux de la secte : la destruction du christianisme et de toute religion autre que la magie n’est-elle pas ordonnée au peuple par les rabbins dans la Cabale ? Renier le Christ, marcher sur la croix, profaner les saintes hosties, ces idées qui forment le fond religieux des sectes juives, gnostiques, manichéennes, albigeoises, maçonniques, n’est-ce pas l’œuvre du juif déicide, qui chaque année au vendredi-saint, dans sa rage de maudit, fouette le Christ sur sa croix ? Que pourrait faire le Christ après tout à un libre penseur ordinaire ? Le but politique de la secte est de détruire les empereurs, les rois, les frontières, afin d’établir sur les ruines des empires un gouvernement absolu, unique, universel. Mais c’est le but même d’Israël depuis trois mille ans ! Son organisation, comme son esprit, est toute juive. Le frère Ragon nous dit : la maçonnerie n’est d’aucun pays, elle est cosmopolite (comme le peuple juif son père) ; elle n’est ni française, ni écossaise, ni américaine (comme le juif) ; elle est une et universelle (le peuple israélite n’est-il pas un et universel ?). Elle a plusieurs centres d’action ; mais elle n’a qu’un centre d’unité (ici le peuple juif). Et tous les écrivains de la secte tiennent le même langage. C’est donc avec son armée nationale et ses régiments de mercenaires, les francs-maçons, qu’Israël monte depuis six cents ans, depuis qu’il a conquis l’ordre du Temple, à l’assaut de nos patries. Où des réformes étaient nécessaires, il a fait subir des révolutions. Ses colonies ne viennent pas réparer, mais détruire. Partout il a suscité des persécutions religieuses, des guerres civiles et un bon nombre de guerres étrangères. Le grand Sanhédrin n’ignore que pour être maître du monde, il faut jeter la discorde. Et par la franc-maçonnerie il a ensanglanté l’Europe et tient encore l’univers divisé. » [1]

Comment nier que la franc-maçonnerie est une secte juive après une telle démonstration, un tel aveu ? Comment douter qu’elle est la contre-Église ? Comment ignorer son plan de subversion des nations au profit d’Israël ? Comment écarter l’idée qu’elle est à la source de nos principaux problèmes de société ? »

[1] Les prophètes d’Israël de James Darmesteter.

Chapitre IV – Les origines de la franc-maçonnerie

la-franc-maconnerie-300-ans-dimposture-couverture

Vous pouvez commander ce livre via Paypal ou en envoyant un chèque de 23,80 € (frais de port inclus) l’ordre de Johan Livernette à l’adresse suivante :

Livernette Johan
BP 30042
83040 Toulon cedex 9

Advertisements

Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :