Dieu éprouve ceux qui l’aiment

Ces quelques affirmations nous renvoient au 4e mystère douloureux : le portement de la croix.

Merci à Anne pour ses jolies illustrations et son soutien des plus appréciables.


Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :