La grâce ne détruit pas la nature

Contrairement à l’idée reçue (du libéral Acton), le pouvoir ne corrompt pas forcément. Il révèle juste la vraie nature d’une personne.

À titre de rappel, la grâce est un don surnaturel accordé par Dieu à un humain. Au sujet du docteur angélique, outre le père Thomas Pègues, l’écrivain anglais Gilbert Keith Chesterton a écrit ce livre édité chez Saint-Rémi :


Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :