Jean-Marie Le Pen se trompe sur la Russie bolchevik, la vaccination et le dossier corse

Source

Source

À l’heure des grandes manœuvres politiques, les corses ont compris que le coup de force est le seul moyen de se faire entendre par le gouvernement. Quant à Yvan Colonna, pour rappel, il n’y a aucune preuve de sa culpabilité dans l’assassinat du préfet Érignac. Nous ne savons pas non plus les tenants et les aboutissants de son agression en prison. La prudence est donc de rigueur tant que nous ne connaissons pas la vérité sur cette affaire.

Source


Les commentaires sont désactivés.

%d blogueurs aiment cette page :