Archives de Catégorie: Article

Conférence à Toulon le samedi 4 mars

affiche-conference-toulon-samedi-4-mars

Dès 16 heures, le samedi 4 mars dans une brasserie de Toulon, j’aurai l’occasion de présenter une conférence intitulée « La franc-maçonnerie, une secte diabolique ». Cette intervention sera suivie de questions-réponses au sujet de la secte maçonnique et du livre La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture qui sera ensuite dédicacé. L’entrée sera gratuite mais avec une consommation obligatoire.

Pour réserver et connaître le lieu exact de cette conférence, veuillez me contacter dans la rubrique « Contact » de ce site ou sur ma page Facebook ou au 06 18 46 05 89.


« La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture » présenté sur MPI

la-franc-maconnerie-300-ans-dimposture-couverture

Johan Livernette est un jeune écrivain contre-révolutionnaire, auteur de plusieurs ouvrages abordant le complot des forces occultes.

Le tricentenaire de la franc-maçonnerie fournit à Johan Livernette une occasion idéale pour démasquer cette secte de fond en comble.

Fondée officiellement à Londres le 24 juin 1717, la franc-maçonnerie est une société secrète. Plus précisément, une superposition de sociétés secrètes où les bas grades ignorent ce qui se trame au-dessus d’eux. En effet, les membres des degrés élevés maintiennent dans l’ignorance ceux des grades inférieurs. La tromperie est bien réelle. Elle fut avouée vers la fin du XIXe siècle par Albert Pike, haut initié palladiste américain.

« Une partie des symboles est divulguée à l’initié, mais ce dernier est intentionnellement induit en erreur. On ne veut pas qu’il les comprenne. Leur vraie explication est réservée aux adeptes, aux princes de la franc-maçonnerie. »

« Nous adorons un Dieu, mais c’est le Dieu que l’on adore sans superstition. A vous, Souverains Grands Inspecteurs Généraux, nous disons, pour que vous le répétiez aux frères des 32e, 31e et 30e degrés (et non pas aux frères des grades inférieurs) : la religion maçonnique doit être, pour nous tous, initiés des hauts grades, maintenue dans la pureté de la doctrine luciférienne. »

C’est encore ce qu’a confirmé il y a quelques mois  à peine l’ex-franc-maçon repenti Serge Abad-Gallardo dans son livre Je servais Lucifer sans le savoir.

Johan Livernette décrit l’initiation maçonnique, les différentes obédiences maçonniques, y compris la franc-maçonnerie exclusivement juive, puis explique comment la franc-maçonnerie se révèle être une contre-Eglise qui infiltre et diffuse de faux principes. Deux chapitres étudient plus précisément les dimensions lucifériennes et satanistes de la franc-maçonnerie. Enfin, un long chapitre final s’attache à examiner l’œuvre de la franc-maçonnerie durant l’histoire (révolution française, laïcisation de l’Italie et de l’Allemagne au XIXe siècle, révolution de la Commune, IIIe République, école laïque, influence dans les guerres, lois mortifères, participation à la mise en place du mondialisme et à la destruction des nations par l’endettement et l’immigration…).

Une synthèse utile pour répondre à l’apologie maçonnique qui va s’intensifier tout au long de cette année 2017.

La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture, Johan Livernette, 372 pages, 19 €

A commander en ligne chez l’auteur.

Source


Entretien accordé à « Franc-maçonnerie exposée »

F∴M∴ exposée présente le nouveau livre de l’auteur catholique toulonnais Johan Livernette, autour des premières informations sur le livre, quelques questions-réponses avec l’auteur que nous remercions.

la-franc-maconnerie-300-ans-dimposture

F∴M∴ exposée : Tout n’a t-il pas été déjà dit sur la franc-maçonnerie ?

Johan Livernette : C’est possible si l’on réunit tous les livres antimaçonniques de ces derniers siècles. Mais qui les a tous lus ? Et qui, en 2017, est vraiment formé sur la question ? En français, je ne pense pas que ce sujet ait été traité sous tous ses aspects, dans un seul et unique ouvrage, de manière complète et approfondie. C’est ce qui a motivé l’écriture de « La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture ». Selon moi, le livre antimaçonnique de référence est « La franc-maçonnerie, synagogue de Satan» de monseigneur Léon Meurin. Il date de 1893 ! Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Des événements historiques importants ont impliqué la secte, et on a accumulé de la documentation maçonnique. De plus, son tricentenaire est une excellente occasion pour la démasquer de A à Z et ainsi attaquer le cœur le système.

F∴M∴ exposée : Il existe des catégories d’antimaçonnisme : catholique, musulman, athée, mais nous n’avons encore jamais constaté d’antimaçonnisme juif. En revanche, on connaît tous le terme « judéo-maçonnerie ». Qu’en pensez-vous ?

JL : L’antimaçonnisme ne peut être juif car ce sont eux qui dirigent cette secte et qui en furent à l’origine. L’esprit juif -celui de la Kabbale- imprègne la franc-maçonnerie. Déjà abordée dans « Le complot contre Dieu », cette notion importante a été développée dans mon dernier livre. Le terme « judéo-maçonnerie » est en effet approprié. Il était autrefois employé par monseigneur Ernest Jouin ; un maître du complot talmudo-maçonnique à qui je dédie ce livre ainsi qu’à monseigneur Henri Delassus.

F∴M∴ exposée : Est-ce que la franc-maçonnerie laïciste n’est dangereuse que pour les religions, ou pensez-vous qu’elle le soit également pour les personnes athées, agnostiques ? En d’autres termes, est-ce que le combat catholique contre la maçonnerie devrait préoccuper les autres citoyens français ?

JL : La franc-maçonnerie laïciste est dangereuse tout court. Pour les âmes et les intelligences, pour la France et les Français. La laïcité est non seulement la religion officieuse des francs-maçons -cela fut avoué par Vincent Peillon– mais elle est aussi et surtout l’idéologie dominante sous la Ve République. Vous remarquerez que tous les candidats à l’élection présidentielle approuvent cette laïcité qui fut autrefois condamnée par saint Pie X. Et même dans les rangs catholiques -Philippe de Villiers en l’occurrence-, la laïcité n’est pas toujours combattue. Concernant le combat contre la secte maçonnique, il est, à mes yeux, essentiel. L’institut Civitas l’a d’ailleurs très bien compris. Il devrait bien plus préoccuper les français, c’est exact. Car cette secte est directement responsable de leur asservissement. Les masses se focalisent bien plus sur les conséquences du mondialisme que sur les causes. Or si les deux sont à prendre à bras le corps, s’attaquer aux causes, au pouvoir, aux gouvernants, doit être la priorité afin de régler les problèmes majeurs (immigration massive, délinquance, sous-emploi, chômage…) générés par le système dont la nature est talmudo-maçonnique. Ce simple constat m’a poussé à écrire successivement « Le complot contre Dieu » et « La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture ».

F∴M∴ exposée :  Ce livre est-il utile au néophyte comme au « chercheur aguerri » ?

JL : Tout à fait. Il est, selon moi, utile et formateur, à l’instar du « Complot contre Dieu ». Le néophyte y apprendra tout ou presque. Celui qui a déjà étudié le sujet y trouvera des analyses politiques, religieuses, et de nombreux documents maçonniques, le tout dans un esprit de synthèse. La diffusion de l’information est plus que jamais nécessaire. L’ennemi ne se prive pas pour marteler sa propagande mensongère dans les médias dominants. Ses moyens sont immenses, les nôtres modestes. Il nous faut donc redoubler d’efforts pour défendre nos idées, les bons principes, la vérité, afin d’amener un maximum de gens vers la compréhension du système et par ce biais, vers le règne social du Christ, la religion catholique et le salut des âmes.

Source


La franc-maçonnerie : ses contradictions, sa conspiration

Voici deux courts extraits du livre La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture :

« Les francs-maçons parlent en effet de vertus alors que leur ésotérisme en est très éloigné ; de vérité alors que la libre pensée en est la négation ; de patrie alors que leur seule patrie est la république, autrement dit l’anti-France, le parti de l’étranger ; de progrès humain et de fraternité alors que l’humanité n’a jamais connu autant d’injustices et de conflits que depuis qu’elle est aux affaires. Et l’on pourrait continuer ainsi sur les termes employés par la secte qui sont souvent vides de sens et contredits par les faits. »

Chapitre I – Introduction

« Depuis 1789, la plupart des événements importants de ce monde s’expliquent par le complot talmudo-maçonnique. (…) L’histoire officielle a ses trous noirs honteux, ses mensonges par omission, ses vérités oubliées qu’il est important de sortir des catacombes. »

Chapitre XI – Son œuvre durant l’histoire

la-franc-maconnerie-300-ans-dimposture-couverture

Vous pouvez commander ce livre via Paypal ou en envoyant un chèque de 23,80 € (frais de port inclus) l’ordre de Johan Livernette à l’adresse suivante :

Livernette Johan
BP 30042
83040 Toulon cedex 9


Sortie officielle du livre « La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture »

Mon nouveau livre intitulé « La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture » sort officiellement aujourd’hui. Il peut désormais être commandé sur ce site.

la-franc-maconnerie-300-ans-dimposture-couvertureAchetez ce livre via Paypalpaypal

Vous pouvez commander ce livre via Paypal ou en envoyant un chèque de 23,80 € (19 € + 4,80 € de frais de port) à l’ordre de Johan Livernette à l’adresse suivante :

Livernette Johan
BP 30042
83040 Toulon cedex 9

Voici la 4e de couverture de La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture :

couverture-et-4e-de-couverture


Sortie prochaine du livre « La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture »

Composé de 370 pages réparties en 12 chapitres, La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture sortira dans quelques semaines. Mon sixième livre s’inscrit dans la continuité du précédent (Le complot contre Dieu). Écrit à l’occasion du tricentenaire de la franc-maçonnerie, ce réquisitoire antimaçonnique pourra être commandé sur mon site aux alentours du 1er février.

la-f-m-300-ans-dimposture

 


Promo de fin d’année : la « Synthèse » offerte pour un « Complot contre Dieu » acheté

En attendant la sortie de mon prochain livre en début d’année 2017, vous pouvez profiter,  jusqu’à la fin du mois de décembre, de la promotion suivante : pour tout Complot contre Dieu acheté (via Paypal ou par chèque) ou même Deux cris dans la nuit, la Synthèse du mouvement révolutionnaire mondial sera offerte. J’en profite pour souhaiter d’excellentes et saintes fêtes de fin d’année à tous mes lecteurs ainsi qu’aux visiteurs de mes 2 sites.

Couverture Le complot contre Dieu


Conférences à Paris le samedi 1er octobre

Dès 20 heures, le samedi 1er octobre à Paris, seront données deux conférences au bar-restaurant Le Palais situé en face de l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet. La première sera présentée par Florian Rouanet. Elle s’intitule « Église/Vichy, l’alliance de l’État et de la religion ». Dans la seconde, je traiterai de l’antagonisme entre Dieu et Satan, une thématique ayant été abordée à Sainte-Croix-du-Mont et dans mon dernier livre Le complot contre Dieu. L’entrée a été fixée à 4 euros avec une consommation obligatoire.

affiche-1er-octobre-paris


Le calendrier 2017 des retraites de saint Ignace

saint ignace

Pouvant être effectuées par des catholiques comme des non-catholiques, les retraites spirituelles de saint Ignace de Loyola seront prêchées tout au long de l’année 2017 par l’abbé Jean-Luc Lafitte à Sainte-Croix-du-Mont (33410). Elles durent généralement 5 jours. Seulement 2 dureront 6 jours.

16 sessions sont prévues dès le mois de février : 8 pour les hommes, 6 pour les femmes et 2 mixtes (couples). Il en reste encore quelques unes d’ici la fin de l’année 2016. Ces retraites sont, à mes yeux, indispensables pour être intégralement catholique. Elles sont essentielles pour se former, progresser et rester ferme dans la foi, avoir une vie intérieure.

Voici le calendrier complet de l’année 2017 ainsi que celui des derniers mois de l’année en cours : Retraites spirituelles 2017.

Pour plus de renseignements, veuillez me contacter en privé ou directement l’abbé Lafitte par courriel : jlf.lafitte@gmail.com


Les véritables terroristes sont ceux qui prétendent les combattre

Alors que seule la vérité doit nous intéresser, beaucoup de gens font fausse route par haine (légitime) de la racaille et tombent dans le panneau des médias alignés, du système. Se focalisant uniquement sur ce que ces mêmes médias (menteurs) pointent du doigt.

11 septembre 2001, affaire Merah, attentats contre Charlie Hebdo, attentat du 13 novembre au Bataclan, attentat du 14 juillet à Nice, égorgement d’un prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray le 26 juillet… Reprenons les cibles une à une : les tours jumelles (symbole du capitalisme), un journal satirique antireligieux (antimusulman et surtout antichrétien), un concert de rock de tendance satanique, le jour de fête nationale de la république française et enfin un prêtre c’est-à-dire un ministre de Dieu. Toutes ces cibles sont autant de symboles qui ne doivent rien au hasard.

attentat de Nice

À chaque attentat, la version médiatique est foireuse, entachée de mensonges. Régulièrement les médias nous cachent des images et des témoignages qui contredisent leur thèse (exemple : cette jeune fille qui a vu un homme armé sortir du camion) ou font parler un faux héros comme le niçois Franck dont le témoignage est mensonger.

De l’inside job au chaos

À chaque attentat, non seulement nous ne sommes pas certains de l’identité des exécutants mais on ne remonte jamais aux commanditaires. Car c’est surtout cela qui doit nous intéresser pour éradiquer le mal à la source. Qui sont les commanditaires ? Qui a suffisamment de puissance et de réseaux pour réaliser ces attentats à grande échelle sans se faire attraper ni condamner ?

Lire la suite


Conférence à Sainte-Croix-du-Mont le lundi 15 août

Une grande journée sera coorganisée par l’abbé Lafitte et les éditions Saint-Rémi, à l’occasion de la fête de l’Assomption de la Vierge Marie, patronne de la France. Elle sera déroulera à Sainte-Croix-du-Mont (près de Bordeaux et Langon dans la Gironde) le lundi 15 août.

Dès 10 heures, une messe « non una cum » sera célébrée par l’abbé Lafitte. Un buffet campagnard est ensuite prévu. Puis, dans l’après-midi, une procession à la sainte Vierge Marie, reine de France, avec le renouvellement du vœu de Louis XIII au cours du salut du saint sacrement. Enfin, vers 17 heures, l’auteur du livre Trois ans avec François, l’argentin Miles Christi, donnera une conférence. J’aurai ensuite l’occasion de présenter « Dieu/Satan, l’antagonisme des deux cités » et de signer mon dernier livre Le complot contre Dieu. Un stand des éditions Saint-Rémi sera sur place. D’autres surprises nous attendent lors de cette journée qui s’annonce exceptionnelle.

Affiche 15 août

Merci à l’abbé Lafitte et aux éditions Saint-Rémi pour leur invitation.


Les éclairantes citations du cardinal Pie

cardinal pie photo

Louis-Édouard Pie n’est plus de ce monde depuis exactement 136 ans. Il laisse derrière lui une œuvre immense. Le cardinal Pie fut un maître de l’école antilibérale du XIXe siècle. Un des plus éminents hommes d’Église que la France ait connu. Voici près d’une vingtaine de citations pour faire connaître et aimer celui qui fut, en son temps, l’évêque de Poitiers.

Le cardinal Pie lors de son fameux discours prononcé à Nantes le 8 novembre 1859 :

« Ce qui est certain, c’est qu’à mesure que le monde approchera de son terme, les méchants et les séducteurs auront de plus en plus l’avantage : Mali autem et seductores proficient in pejus (II Timoth., III, 13). On ne trouvera quasiment plus la foi sur la terre (Luc, XVIII, 8), c’est-à-dire, elle aura presque complètement disparu de toutes les institutions terrestres. Les croyants eux-mêmes oseront à peine faire une profession publique et sociale de leurs croyances. La scission, la séparation, le divorce des sociétés avec Dieu, qui est donné par Saint Paul comme un signe précurseur de la fin : nisi venerit discessio primum (II Thessal., I, 3), ira se consommant de jour en jour. L’Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques. »

Le cardinal Pie à Napoléon III le 15 mars 1859 :

— Sire, ni la Restauration, ni vous n’avez fait pour Dieu ce qu’il fallait faire parce que, ni l’un ni l’autre, vous n’avez relevé son trône ; parce que, ni l’un ni l’autre, vous n’avez renié les principes de la Révolution dont vous combattez cependant les conséquences pratiques ; parce que l’évangile social dont s’inspire l’Etat est encore la déclaration des droits de l’homme, laquelle n’est rien d’autre chose, Sire, que la négation formelle des droits de Dieu. Or, c’est le droit de Dieu de commander aux Etats comme aux individus. Ce n’est pas pour autre chose que Notre-Seigneur est venu sur la terre. Il doit y régner en inspirant les lois, en sanctifiant les mœurs, en éclairant l’enseignement, en dirigeant les conseils, en réglant les actions des gouvernements comme des gouvernés. Partout où Jésus-Christ n’exerce pas ce règne, il y a désordre et décadence. Or, j’ai le droit de vous dire qu’il ne règne pas parmi nous et que notre Constitution n’est pas, et loin de là, celle d’un Etat chrétien et catholique. Notre droit public établit bien que la religion catholique est celle de la majorité des français ; mais il ajoute que les autres cultes ont droit à une égale protection. N’est-ce pas proclamer que la Constitution protège pareillement l’erreur et la Vérité ? Eh bien, savez-vous, Sire, ce que Jésus-Christ répond aux gouvernements qui se rendent coupables d’une telle contradiction ? Jésus-Christ, Roi du ciel et de la terre leur répond : « Et moi aussi, gouvernements qui vous succédez en vous renversant les uns les autres, moi aussi je vous accorde une égale protection. J’ai accordé cette protection à l’empereur, votre oncle; j’ai accordé la même protection aux Bourbons, la même protection à Louis Philippe, la même protection à la République et à vous aussi, la même protection vous sera accordée ». »

L’empereur Napoléon III arrêta l’évêque de Poitiers : « Mais encore, croyez-vous (…) que le moment soit venu d’établir ce règne exclusivement religieux que vous me demandez ? »

— « Sire, quand de grands politiques comme Votre Majesté m’objectent que le moment n’est pas venu, je n’ai qu’à m’incliner parce que je ne suis pas un grand politique. Mais je suis évêque, et comme évêque, je leur réponds : le moment n’est pas venu pour Jésus-Christ de régner ! Eh bien alors, le moment n’est pas venu pour les gouvernements de durer ! »

Lire la suite


« Le complot contre Dieu » présenté sur Médias-Presse-Info

Le complot contre Dieu couverture
Johan Livernette est un auteur catholique anti-libéral et contre-révolutionnaire.

Ce livre décrit la guerre à mort entre Dieu et Satan que livrent les agents du Nouvel Ordre Mondial. Pour l’auteur, il ne fait aucun doute que le complot mondialiste trouve ses sources dans le talmudisme et la franc-maçonnerie. Cette guerre occulte est décrite dans le détail et Johan Livernette fait explicitement référence au livre remarquable d’Emmanuel Malynski en cherchant à le compléter par une mise à jour de l’examen des structures qui participent à cette conspiration.

Après avoir établi le diagnostic, ce livre prescrit la restauration d’un ordre social chrétien et l’apostolat pour le salut des âmes.

Le complot contre Dieu, Johan Livernette, chez l’auteur, 483 pages, 19 euros.

A commander en ligne sur le site de l’auteur.

Source


Entretien paru dans le Rivarol n°3230 le 7 avril 2016

Rivarol n°3230 - entretien 7 avril 2016 Lire la suite


La conférence du samedi 16 avril à Lille est annulée

Pour des raisons purement humaines, la conférence prévue à 15 heures le samedi 16 avril à Lille est malheureusement annulée. La providence n’a pas souhaité que je monte dans le nord en ce printemps 2016. C’est ainsi mais ce n’est, je l’espère, que partie remise. Cependant, la thématique de la destruction de la famille ayant été abordée à Toulouse (30 janvier) et Paris (13 février), la vidéo de cette conférence sera prochainement diffusée sur ce site.

Affiche conf Lille annulée