Archives de Tag: Alain Escada

Conférences avec Alain Escada le samedi 7 octobre à Toulon

Le samedi 7 octobre, dès 16 h 30 à Toulon, Alain Escada (Président de Civitas) présentera une conférence sur l’emprise des lobbys dans l’actuelle république française. Juste avant lui, j’interviendrai sur la fracture entre la république maçonnique et la France catholique. Une participation de 3 € sera demandée à l’entrée.

Pour connaître l’adresse de la salle et réserver, veuillez me contacter dans la rubrique Contact, sur ma page Facebook, par courriel ou au 06 18 46 05 89.

Publicités

Communiqué – Annulation de ma conférence à Marseille

Organisée par Karine Harouche (candidate Civitas dans la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône), ma conférence « République maçonnique contre France catholique » devait se dérouler dans la cité phocéenne le jeudi 8 juin. Sauf que plusieurs partis politiques (dont le Front National) ont fait pression, ces derniers jours, sur le restaurateur qui devait nous accueillir. Mon intervention est par conséquent annulée. [1] Cela est regrettable mais ce n’est que partie remise puisque j’aurai l’occasion de traiter de ce sujet important dans les prochains mois.


Je profite de cette occasion pour remercier Karine Harouche et apporter mon soutien à l’institut Civitas d’Alain Escada. Ce soutien s’inscrit dans une démarche apostolique. Il est naturel, dans la logique des choses, puisque nous sommes d’accord sur l’essentiel : la restauration catholique de la France. D’ailleurs, les mesures concrètes détaillées dans Le complot contre Dieu [2] correspondent, pour beaucoup, au programme politique de Civitas. Le site Médias-Presse Info est un bon site d’informations, à consulter régulièrement. Je recommande également de se regrouper en communauté, dans une structure comme celle-ci, mais aussi lors de retraites spirituelles de saint Ignace et lors de rassemblements comme celui du 15 août à Sainte-Croix-du-Mont. Aujourd’hui plus que jamais, il serait judicieux d’incarner, dans un esprit de solidarité, ce que le cardinal Pie appelait « le parti de Dieu », « le seul parti qui pourra sauver le monde ».

J’espère que cette coopération avec Civitas et les éditions Saint-Rémi sera fructueuse, que nos idées, le projet de société que nous défendons gagneront du terrain, que ce militantisme débouchera sur des conversions et in fine sur la conversion de France.

Johan Livernette le 7 juin 2017

[1] Karine Harouche et Elie Hatem ont pu quant à eux se replier dans une réunion politique à La Ciotat dans laquelle il ne m’était pas possible, faute de temps, de développer ma conférence.
[2] Chapitre X – Restauration chrétienne


Conférence le jeudi 8 juin à Marseille

« République maçonnique contre France catholique », c’est le titre d’un article du jeune Jimmy Tomasella (que je salue au passage) et cela sera le sujet de la prochaine conférence que je donnerai à Marseille 13e (89, boulevard Bara) le jeudi 8 juin (20 h – entrée gratuite). Merci à Karine Harouche (Civitas) pour son invitation.


« La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture » présenté sur MPI

la-franc-maconnerie-300-ans-dimposture-couverture

Johan Livernette est un jeune écrivain contre-révolutionnaire, auteur de plusieurs ouvrages abordant le complot des forces occultes.

Le tricentenaire de la franc-maçonnerie fournit à Johan Livernette une occasion idéale pour démasquer cette secte de fond en comble.

Fondée officiellement à Londres le 24 juin 1717, la franc-maçonnerie est une société secrète. Plus précisément, une superposition de sociétés secrètes où les bas grades ignorent ce qui se trame au-dessus d’eux. En effet, les membres des degrés élevés maintiennent dans l’ignorance ceux des grades inférieurs. La tromperie est bien réelle. Elle fut avouée vers la fin du XIXe siècle par Albert Pike, haut initié palladiste américain.

« Une partie des symboles est divulguée à l’initié, mais ce dernier est intentionnellement induit en erreur. On ne veut pas qu’il les comprenne. Leur vraie explication est réservée aux adeptes, aux princes de la franc-maçonnerie. »

« Nous adorons un Dieu, mais c’est le Dieu que l’on adore sans superstition. A vous, Souverains Grands Inspecteurs Généraux, nous disons, pour que vous le répétiez aux frères des 32e, 31e et 30e degrés (et non pas aux frères des grades inférieurs) : la religion maçonnique doit être, pour nous tous, initiés des hauts grades, maintenue dans la pureté de la doctrine luciférienne. »

C’est encore ce qu’a confirmé il y a quelques mois  à peine l’ex-franc-maçon repenti Serge Abad-Gallardo dans son livre Je servais Lucifer sans le savoir.

Johan Livernette décrit l’initiation maçonnique, les différentes obédiences maçonniques, y compris la franc-maçonnerie exclusivement juive, puis explique comment la franc-maçonnerie se révèle être une contre-Eglise qui infiltre et diffuse de faux principes. Deux chapitres étudient plus précisément les dimensions lucifériennes et satanistes de la franc-maçonnerie. Enfin, un long chapitre final s’attache à examiner l’œuvre de la franc-maçonnerie durant l’histoire (révolution française, laïcisation de l’Italie et de l’Allemagne au XIXe siècle, révolution de la Commune, IIIe République, école laïque, influence dans les guerres, lois mortifères, participation à la mise en place du mondialisme et à la destruction des nations par l’endettement et l’immigration…).

Une synthèse utile pour répondre à l’apologie maçonnique qui va s’intensifier tout au long de cette année 2017.

La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture, Johan Livernette, 372 pages, 19 €

A commander en ligne chez l’auteur.

Source


« Le complot contre Dieu » présenté sur Médias-Presse-Info

Le complot contre Dieu couverture
Johan Livernette est un auteur catholique anti-libéral et contre-révolutionnaire.

Ce livre décrit la guerre à mort entre Dieu et Satan que livrent les agents du Nouvel Ordre Mondial. Pour l’auteur, il ne fait aucun doute que le complot mondialiste trouve ses sources dans le talmudisme et la franc-maçonnerie. Cette guerre occulte est décrite dans le détail et Johan Livernette fait explicitement référence au livre remarquable d’Emmanuel Malynski en cherchant à le compléter par une mise à jour de l’examen des structures qui participent à cette conspiration.

Après avoir établi le diagnostic, ce livre prescrit la restauration d’un ordre social chrétien et l’apostolat pour le salut des âmes.

Le complot contre Dieu, Johan Livernette, chez l’auteur, 483 pages, 19 euros.

A commander en ligne sur le site de l’auteur.

Source