Archives de Tag: Humanum genus

Extraits de la préface du livre de Francisco Franco

On ne comprend rien à l’histoire de ces derniers siècles si on ignore l’action décisive des sociétés secrètes sur la politique des nations. Les écrits du général Franco nous en apportent une énième preuve. (…)

L’antipatriotisme et l’anticatholicisme constituaient les deux axes principaux de sa critique antimaçonnique. Sa position n’a évidemment rien à voir avec celle de nos dirigeants actuels : tous républicains, tous affiliés ou inféodés à la franc-maçonnerie internationale, elle-même pilotée par la maison-mère israélo-sioniste. (…)

La franc-maçonnerie espagnole décrite par Franco est semblable à celle du Grand Orient de France : athée, politisée, très anticatholique et révolutionnaire. Les mêmes causes produisant généralement les mêmes effets, la déchristianisation des deux pays s’est étalée sur les dernières décennies, ces deux nations autrefois chrétiennes étant désormais l’ombre d’elles-mêmes. Le Grand Orient eut un influence décisive dans cette déchristianisation ayant engendré la dégradation des mœurs. (…)

Lire la suite

Selon l’ancien chef des renseignements argentins du Vatican, Bergoglio est un franc-maçon

Invité le 27 novembre 2017 par le journaliste Roberto Garcia dans une émission télévisée argentine sur la chaîne 26, l’ancien secrétaire des renseignements argentins du Vatican, Juan Bautista Yofre a dévoilé l’appartenance maçonnique de Jorge Mario Bergoglio ainsi que la sienne. Yofre a précisé que cette information avait déjà été révélée par le journal La Nacion. Notons que Bergoglio ne l’a jamais démentie. La prise de parole de Juan Bautista Yofre débute à la 28e minute :

Source

Nous savions que l’imposteur Bergoglio est le grand ami des rabbins. Nous connaissions aussi son affiliation au club paramaçonnique du Rotary argentin. Au regard de son parcours et de ses nombreuses déclarations anticatholiques, il ne serait pas du tout étonnant qu’il soit affilié à une loge maçonnique, comme l’ont affirmé La Nacion et Juan Bautista Yofre. Cette information est à ajouter au dossier Bergoglio effectué en août 2015. Rappelons enfin qu’on ne peut être catholique et franc-maçon, l’Église ayant condamné la franc-maçonnerie à de multiples reprises, de la bulle In eminenti apostolatus specula de Clément XII à l’encyclique Humanum genus de Léon XIII. Vous trouverez bien plus d’informations sur Bergoglio, les chefs de l’Église conciliaire et Vatican II dans mon livre Une loge maçonnique dirige le Vatican.