Archives de Tag: professeur Perronne

Censure sur Facebook des vérités affirmées par le professeur Perronne

Mon article relayant les propos du professeur Perronne [1] au Parlement du Luxembourg a été supprimé par Facebook. Il avait été largement partagé sur les réseaux sociaux. Tout en prétendant encourager la liberté d’expression (sic), Facebook a estimé qu’il s’agit d’une « fausse information relative au Covid-19 pouvant engendrer des dommages physiques ». J’ai eu beau contester cette décision honteuse et inique, cela n’a rien changé. La dictature vaccinale continue de sévir, pas seulement sur les plateaux télévisés et dans les médias alignés.

[1] Rappelons que le professeur Christian Perronne est le spécialiste mondial de la vaccination.

Johan Livernette le 26 janvier 2022


Le professeur Perronne résume le scandale du Covid-19

Spécialiste mondial de la vaccination, le professeur Christian Perronne a demandé au Parlement du Luxembourg un moratoire sur le vaccin anti-Covid. S’exprimant durant plusieurs minutes, il a dit l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur le scandale sanitaire actuel. Extraits choisis :

« Dans cette crise, on a bafoué la science, on a bafoué le droit. Le plus grand scandale de cette épidémie, c’est de nous avoir fait croire que c’était des vaccins. Ce ne sont pas du tout des vaccins. La preuve c’est qu’ils ne marchent pas. Ils n’empêchent pas d’être contaminé. Ils n’empêchent pas les formes graves. 80% des gens en réanimation sont des double ou triple vaccinés. Ça n’empêche pas de transmettre. C’est la preuve formelle que ce ne sont pas des vaccins. Il faut arrêter ce délire de vouloir vacciner pour une maladie qui ne tue presque plus. Où sont les morts ? Beaucoup de chiffres ont été gonflés. On a gonflé les chiffres d’épidémie, les chiffres de morts. (…) Ce qui m’a énormément choqué en tant que spécialiste des vaccins, c’est qu’un vaccin normal, il faut 10 ans pour qu’il soit autorisé. Là en quelques mois, ça a été autorisé. Ce qui me choque est l’absence d’étude scientifique sur les décisions, c’est que l’EMA (Agence européenne des médicaments) ne connaisse pas la composition totale de ces vaccins et pourtant ils l’autorisent. (…) Le vaccin fait 36000 morts en Europe, 25000 aux États-Unis. Il y a une augmentation des morts par cancer après la vaccination. Les pays qui n’ont pas vacciné ou qui ont arrêté la vaccination sont les pays où l’épidémie est terminée. Un dernier mot sur le droit : tout est illégal. (…) Il est totalement interdit de faire une obligation sur un produit expérimental. Il y a des enfants qui meurent du vaccin et on sait que ceux qui meurent du vaccin sont plus nombreux que ceux qui meurent du Covid. Il y a quasiment zéro mort du Covid. »

Lire la suite