Archives mensuelles : avril 2017

Conférences à Ille-sur-Têt les 28 et 29 avril

Le vendredi 28 avril puis le samedi 29 avril, dès 20 heures à Ille-sur-Têt (près de Perpignan), j’aurai l’occasion de présenter deux nouvelles conférences intitulées « 1789, coup d’État maçonnique » et « La franc-maçonnerie à l’œuvre contre la France ». Deux sujets traités dans mon dernier livre « La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture ». L’entrée sera gratuite.
Merci à Patrick Ramirez pour son aimable invitation.


La république française est de nature talmudo-maçonnique

Voici un nouvel extrait du livre « La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture » :

La république se dit une et indivisible alors qu’elle ne le sera jamais et qu’elle ne l’a jamais été. Elle se proclame anticommunautaire alors qu’elle favorise une communauté au dépend des autres. Comme la franc-maçonnerie et à l’instar du judaïsme talmudique, la république dit une chose et son contraire. Elle fait une chose puis son opposé. La république est en définitive de nature talmudo-maçonnique.

Elle se perd dans ses contradictions, ses incohérences et ses mensonges. Elle ne peut être crédible un instant et confirme son surnom peu élogieux de « gueuse ». Pourtant, la république se maintient tant bien que mal, en utilisant tous les subterfuges démocratiques et médiatiques imaginables, malgré son désastreux bilan, malgré les trahisons en série de ses dirigeants à la tête des nations. Ce qui a fait dire logiquement à Anatole France que « la république gouverne mal mais elle se défend bien ».

Chapitre VIII – Les faux principes

Vous pouvez commander ce livre via Paypal ou en envoyant un chèque de 23,80 euros (frais de port inclus) à l’ordre de Johan Livernette à l’adresse suivante :

Livernette Johan
BP 30042
83040 Toulon cedex 9


Élections présidentielles 2017 : analyse & pronostics

Tour d’horizon des 11 candidats à l’élection présidentielle 2017. Précision importante : je pense que Fillon sera le prochain président de la république française -je peux évidemment me tromper, il s’agit d’un pronostic- mais cela ne veut pas dire que je le soutiens. Tout un chacun aura bien compris mon positionnement antidémocratique, antirépublicain et abstentionniste.

Source

Vous pouvez commander ce livre via Paypal ou en envoyant un chèque de 23,80 euros (frais de port inclus) à l’ordre de Johan Livernette à l’adresse suivante :

Livernette Johan
BP 30042
83040 Toulon cedex 9


Halte à la propagande ! La vérité n’est pas maçonnique.

La propagande visant à présenter la franc-maçonnerie de manière élogieuse bat son plein. Après la célébration de son tricentenaire avec la visite de François Hollande au musée de la franc-maçonnerie sur l’invitation de Christophe Habas, Toulon accueillera les 20 et 21 mai la première conférence internationale des loges de recherche maçonniques. Un événement largement relayé par les médias alignés et qui attirera vraisemblablement des personnes curieuses en recherche de vérité. À ces personnes en particulier, il est important de rappeler que la vérité n’est pas maçonnique. Pour preuve, le frère Limousin avait lui-même avoué, en son temps, dans la revue maçonnique L’acacia : « La franc-maçonnerie c’est la contre-Église, le contre-catholicisme, l’Église de l’hérésie ». La vraie histoire n’a cessé de lui donner raison et de donner tort aux propagandistes de la secte.

Quant à la vérité sur la franc-maçonnerie, elle n’est certainement pas contenue dans les médias mainstream mais plutôt dans mon dernier livre « La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture », fruit de plusieurs années de recherche, de rassemblement de documents et d’écriture.


Entretien accordé au site Shoebat.com

Voici l’intégralité de l’article publié sur le site Shoebat.com :

Un chef majeur du Vatican, l’archevêque Paul Richard Gallagher, secrétaire du Vatican pour les relations avec les États, a fait cet avertissement au monde : cette haine contre les chrétiens est à la hausse en Europe et qu’il faut se méfier d’une intolérance anticocratique croissante Sur le continent. Il a appelé à un «dialogue institutionnalisé» entre le clergé et les responsables politiques de tous les dirigeants pour discuter de l’importance de la protection de la liberté religieuse.

Gallagher a mis en garde contre une «détérioration de l’état de la liberté fondamentale» de la liberté religieuse, qui, dans plusieurs cas, a atteint le niveau de «persécution ouverte». Dans le contexte actuel, il semble si intrinsèquement contradictoire de demander la liberté pour tous, et au nom de cette même liberté, le nier à certains groupes, en particulier religieux « , a déclaré Gallagher. Il a aussi dit :

« Il doit donc être un devoir des institutions de s’opposer à toute forme de discrimination fondée sur la religion et, de manière positive, de promouvoir et de protéger la liberté religieuse de la même manière et avec tous les outils utilisés pour défendre tout autre droit fondamental. »

Gallagher a fait référence à des chiffres documentés par l’Observatoire de l’intolérance de Vienne, qui a reçu 1 700 rapports d’incidents contre des chrétiens dans les années 2014-2015. Gallagher a en outre prévenu que «toute forme de restriction de la liberté religieuse compromet l’harmonie de la vie sociale… facilitant la voie de l’intégrisme religieux et de la radicalisation».

Nous voyons la preuve de l’augmentation de cette intolérance religieuse lors de l’édit de l’UE qui établit que les employeurs ont le droit d’interdire aux employés de porter des vêtements et des images religieux. La foule de Counterjihad peut se féliciter de la législation de l’UE puisque son interdiction comprend la burka ; mais l’édit permet également aux employeurs d’interdire les Crucifix et la Kippah juive. Les rapports de nouvelles sur l’interdiction sont presque encadrés comme si l’interdiction était fixée sur la burqa, ce qui excite le soutien du Counterjihad et de la droite. L’interdiction est alors renforcée sous la justification de la lutte contre l’islamisation, un prétexte idéal qui favorise la droite et donne une marge de manœuvre à l’intolérance envers les chrétiens.

L’Église d’Angleterre a condamné l’édit. Rt Rev. Nicholas Baines, l’évêque de Leeds, a déclaré: «Ce jugement soulève une fois de plus des questions essentielles sur la liberté d’expression, et pas seulement sur la liberté de religion, et montre que le déni de la liberté de religion n’est pas un acte neutre, contrairement à Pourrait être dépeint. « 

Un porte-parole de l’Église d’Angleterre a déclaré: «L’imposition d’interdictions générales – tout en recherchant souvent des résultats honorables – peut représenter une vision du monde fondée sur des hypothèses dogmatiques ou idéologiques qui peuvent limiter injustement les droits individuels».

Marine Le Pen désire également interdire la liberté religieuse des chrétiens et des juifs, sous le couvert de «lutter contre l’islam». Le Pen a déclaré aux citoyens concernés que «je sais que c’est un sacrifice, mais je crois que la situation est trop grave aujourd’hui». Le Pen a déclaré que les Juifs et les Chrétiens devaient accepter l’interdiction afin de «combattre l’avancée de l’islam politique».

L’année dernière, j’ai eu l’occasion d’interviewer Johan Livernette, un érudit catholique en France, pour discuter des sentiments antichrétiens et occultes au sein du gouvernement français. Voici l’entretien par écrit :

Comment les sociétés occultes ont-elles infiltré la France ?
En France, les sociétés secrètes ont tellement infiltré les principaux pouvoirs qu’elles sont le véritable pouvoir. Un pouvoir occulte que la majorité du peuple méconnaît, d’où l’écriture de mon dernier livre « La franc-maçonnerie, 300 ans d’imposture ». Il n’y a qu’à voir qui compose le gouvernement français. Le Parti Socialiste n’est que la succursale du Grand Orient de France. Le camp de droite est autant noyauté par la franc-maçonnerie. Quant à l’opposition aux extrêmes (à gauche comme à droite), elle est également infiltrée et sous contrôle. Encore faudrait-il que cette opposition mène le bon combat qui est celui pour la France fille aînée de l’Église. À partir de ce constat implacable, il n’y a donc rien à attendre des urnes. Prière, pénitence, étude et apostolat sont, à mes yeux, ce qu’il y a de mieux à faire. Afin de raviver la foi catholique dans la population française et d’essayer, à terme, de refonder une civilisation chrétienne.

Croyez-vous que la France va vers une guerre civile ?
C’est à redouter. Si cela arrivait, ce ne serait pas surprenant. Cela s’est produit dans d’autres pays européens aux racines chrétiennes (Irlande, Espagne, Grèce…) suite à la crise de la dette. L’arrivée massive de migrants ajoutée à un éventuel krach financier pourrait plonger la France dans le chaos à tout moment. Il suffit que le cartel bancaire le décide et que BCE, UE et FMI imposent des mesures d’austérité absolument catastrophiques sur le plan social. Tout ça pour rembourser une dette souveraine parfaitement illégitime ! En France, la situation ne cesse de se dégrader. Les problèmes s’ajoutent aux problèmes. Le système républicain ne cherche pas à les solutionner mais à les empiler. La république maçonnique pousse au chaos. Jésus-Christ est l’unique solution à cette crise qui est d’abord spirituelle. Car, depuis 1789, la France a manqué à sa vocation et son apostasie se paiera très cher.

Croyez-vous qu’on puisse revoir une monarchie catholique en France ?
Il faut y croire, même si c’est aujourd’hui difficile d’y croire. Car nous en sommes très éloignés. Aujourd’hui, le peuple français n’en veut pas. Demain, on ne sait pas. Au regard de la société actuelle, un retour à une monarchie de droit divin semble a priori improbable. Par les urnes, il est impossible. Notre système démocratique est verrouillé. Il faudrait un miracle qui ne peut venir que du ciel pour arriver au vrai changement. Celui du Christ-Roi. Pour la France, pour son peuple et dans l’intérêt de l’humanité tout entière.

Source