Archives mensuelles : décembre 2018

De Jean XXIII à François, 60 ans de révolution conciliaire

Voici un cinquième et dernier extrait du livre Une loge maçonnique dirige le Vatican (chapitre IX – Conclusion) :

« Le franc-maçon Jean XXIII avait ouvert une brèche. L’humaniste Paul VI s’y est engouffrée, concluant la révolution conciliaire de Vatican II en 1965. Le marrane et frankiste Jean-Paul II a pris longuement le relais de l’œcuménisme indifférentiste. Dans la continuité du dernier concile, le faux traditionaliste Benoît XVI n’a rien restauré. Suite à sa démission, le révolutionnaire François a aggravé une situation devenue alarmante. L’argentin termine en effet le travail de sape commencé il y a plus de cinquante ans par les pères conciliaires. Il finit d’achever ce qui subsiste de catholique dans l’antre romain. Et ce au service du mondialisme onusien, de cette déferlante révolutionnaire destructrice de nations, de familles et de civilisation chrétienne. »

Achetez ce livre via Paypal

Achetez ce livre via Paypal depuis l’étranger

Vous pouvez commander Une loge maçonnique dirige le Vatican via Paypal ou en envoyant un chèque de 23 € (18 € + 5 € de frais de port) à l’ordre de Johan Livernette à l’adresse suivante :

Livernette Johan
BP 30042
83040 Toulon cedex 9

Publicités

Mise au point sur le débat avec Arnaud Dumouch et la position sédévacantiste

Il n’y aura pas de troisième débat avec le conciliaire et moderniste Arnaud Dumouch, pour bien des raisons. Déjà, les procédés inéquitables de ce youtubeur sont inacceptables : lorsqu’on invite un débatteur, on lui permet de s’exprimer et de développer ses arguments. On ne lui coupe pas sans arrêt la parole. On ne le met pas en arrière-plan avec un son désastreux. [1] Quand on dit autant de bêtises à la minute, on n’adopte pas un ton de donneur de leçons. Quand on a tout à apprendre sur un sujet (l’infiltration maçonnique dans l’Église), on se tait, on écoute et on étudie la question. On n’épingle pas un commentaire sous la vidéo pour influencer (ou plutôt enfumer) les internautes. On ne couvre pas l’intervention orale de son adversaire. On évite également de mettre des titres aussi foireux que « Sédévacantisme contre catholicisme ». [2] On évite aussi de mettre l’accent sur un tout autre sujet (sédévacantisme) pour détourner les auditeurs de la vérité sur le complot. Toutes ces manipulations constatées dans les 2 premières vidéos sont absolument lamentables.

Ce genre de débat devait initialement me permettre de transmettre diverses vérités sur la doctrine, la foi catholique de toujours qui est en opposition avec la nouvelle religion conciliaire. Or ce message est clairement parasité par mon interlocuteur qui débite des hérésies et des mensonges en un temps record !

Lire la suite