La déchristianisation de la France

Voici la vidéo de la conférence intitulée « La déchristianisation de la France » que j’ai donnée le dimanche 3 février à Nice sur l’aimable invitation d’Egalité & Réconciliation.

Publicités

33 responses to “La déchristianisation de la France

  • 777laurent

    « La vérité n’est jamais amusante sinon tout le monde la dirait »

    C’est pourquoi il faut une bonne dose de courage pour la révéler, aussi laide soit-elle, surtout dans ces temps de tromperie généralisée !

    Alors merci Johan pour cette démonstration magistrale qui permet de lever le voile sur l’un des moments clefs de l’histoire de France.

    L’histoire que l’on apprend à travers les livres de masses ( l’ éducation-maçonnique-nationale) ne peut être objective car écrite par les vainqueurs, d’ou l’importance de se réinformer autrement.

    Comprendre le passé est un enjeux majeur ; celà permet de comprendre le présent et bien souvent d’anticiper le futur !

    A bon entendeur…

  • olivier

    Interessant, mais le droit du sol était appliqué sous l’Ancien Régime, depuis François Ier sauf à Orange.
    La nation française est faite hélas par l’Etat, qui a englobé des provinces, avec des natifs. L’Etat royal n’a fait que reconnaître un fait: un sol français.
    C’est sous Napoléon que le droit du sang est appliqué jusqu’à la IIIème République, pour des raisons militaires.

    Le droit du sol et de sang est une question juridique, mais en France, comme tous est devenu politique.
    Il est donc très difficile à savoir si on est français par le sang ou le sol, nos politiques ayant mis un bordel.

    Pour ma part, étant royaliste, je ne suis pas spécialement pour le droit du sol. (après sommes nous encore attaché aux pays de sest ancêtres quand on n’a plus de contact?)

    Mais il faut être honnête et reconnaître que le droit du sol était appliqué sous la royauté et c’était une autre époque et cela demande débat.

  • antoine

    j’ai une connessance qui ne croit pas au complot, au 11, à tout çà. bref, quand je lui ais parler de F M, je me suis vite rendu compte de son ignorance.il est fier d’être enseignant, alors qu’il n’as pas une once de savoir.il m’as fiérement dis qu’il était F M …..et maintenant je comprends pq il est enseignant. merci de pas donner mon mail

  • Naullay

    La déchristianisation concerne en réalité toute l’Europe, dirigée par une Oligarchie Franc-maçonnique et Sioniste.
    Rappelons que le « Parlement des Juifs Européens » siège dans le même bâtiment que l’UE à Bruxelles.
    Rappelons que devant le bâtiment de l’UE est une « statue » représentant une déesse (Europe) chevauchant un taureau, un mythe qui n’a rien à voir avec les racines chrétiennes de l’Europe.

    « Environ 70 ans plus tard, l’apôtre Jean transcrivit la vision d’une femme chevauchant une bête, représentant un gouvernement à venir, influencé par une Église, qui s’élèvera dans les derniers jours et qui aura un impact sur l’Europe et le monde entier (Apocalypse 17). Bien que Jean connût sans aucun doute la légende issue de la mythologie grecque de la princesse phénicienne Europa, séduite et enlevée par Zeus qui avait pris l’apparence d’un taureau, Jean décrivait un événement prophétique à venir, indiquant la proximité du retour de Jésus-Christ. »
    Source : http://www.mondedemain.org/nouvelles-propheties/l%27europe-selon-la-prophetie-wu1343b

    Le bâtiment de l’UE à Bruxelles ressemble à la Tour de Babel en construction.

    Rappelons que Barroso et Van Rompuy sont des membres du Bilderberg.

    Rappelons enfin, que la Franc-Maçonnerie est fortement représentée dans les ministères et parmi les ministres, ainsi que le lobby pro-israélien, notamment par certains des ministres, et aussi par les grands penseurs du système, Attali et BHL.

    Le traître (Porcinet 1°, empereur de Tombouctou) qui a été élu président de notre ripoublik, s’est empressé de vendre la souveraineté nationale à l’UE, en signant le « pacte », le fameux « traité budgétaire » préparé par son prédécesseur Sarko-léon, roi de Lybie, et Frau Merkel.
    Cet homme vendu à l’oligarchie veut imposer le mariage des invertis, bisexuels et transsexuels, et ensuite le droit de vote des étrangers hors UE. Autant dire, rejet complet de la doctrine chrétienne du mariage et porte ouverte à la domination musulmane.

    La déchristianisation fait partie d’un vaste plan de nature satanique, sioniste et franc-maçonnique, on pourrait dire que Sionisme et F-M sont les deux piliers de la doctrine Luciférienne de destruction de la civilisation.

  • montag

    Enorme synthèse sur tout ce qui devait être dit au sujet de la conspiration antichrétienne et de ses effets sur la déchristianisation de l’être humain et de la société européenne. J’espère que cette vidéo fera le tour du Web. Il serait très judicieux de publier cette conférence sous format pdf sur le web, et d’en faire un petit fascicule, possible à acheté en librairie. Si le fascicule de cette conférence existait il serait de la facturation de la conférence de Benjamin H. Freedman de 1961 intitulée « Une mise en garde ». Johan j’espère que tu imprimera cette conférence grandiose et qu’elle sera disponible à la vente en librairie. C’était remarquable.

  • Johan Livernette

    On retrouvera les principales infos de cette conférence dans mon prochain livre qui sera une grosse synthèse du complot judéo-maçonnique.
    Merci pour ce message d’encouragement.
    Johan

  • montag

    C’est une conférence de même facture que celle de Benjamin Freedman a posséder dans sa bibliothèque ou à consulter en document pdf sur Internet absolument. C’est du haut niveau !

  • tom

    et on en voit le résultat de cette déchristianisation ces tous derniers jours, voici ce que le primat des Gaules a encore trouvé le moyen de faire !
    http://lefebvristes.forum-box.com/t1431-nouvelle-affaire-cardinal-Barbarin.htm

  • Gerard

    Après une conférence sur l’histoire de la Déchristianisation, nécessaire mais pas la plus importante, il nous faudra une seconde conférence qui précise pourquoi la Révolution est devenue, à partir de 89 INDEBOULONNABLE, pourquoi AUCUNE contre révolution n’a réussie à ce jour et enfin une derinère conférence pour, dès aujourd’hui, trouver le VRAI moyen d’abbattre la Révolution et d’installer, en son lieu et place, le Règne social de J-C.
    Même si ce moyen peut paraître ridicule aux yeux du monde, il est possible…à moins que cet Homme Dieu qui veut que nous lui rendions l’hommage d’un véritable Règne ici-bas n’ait pas la puissance de nous soutenir dans la poursuite de cette fin.

    Gérard

  • Johan Livernette

    Je tâcherai de répondre à ces interrogations légitimes dans la prochaine « vérité qui rend libre ». Il est aussi question que je traite de ces sujets importants dans mon prochain livre.
    Bien à vous.
    Johan

  • Michel THYS

    Bonjour,
    Contrairement à l’immense majorité des autres francs-maçons adogmatiques, j’ai pris le temps (et la peine !) d’écouter Johan LIVERNETTE exposer, pendant une heure, son « argumentation » exclusivement historique et sa haine inconditionnelle de la franc-maçonnerie, ce qui me semble d’ailleurs contre-productif, sauf pour des convaincus.
    En retour, Johan LIVERNETTE prendra-t-il quelques minutes pour lire le point de vue de l’ancien croyant que j’ai été jusqu’à l’âge de 20 ans, il y a 54 ans de cela, lorsque j’ai eu la chance de découvrir les alternatives non confessionnelles que le protestantisme (libéral), pourtant à l’origine du libre-examen, m’avait occultées ?
    J’en doute, jusqu’à preuve du contraire. Il ne risque pourtant pas, ce faisant, d’être amené à remettre en question les certitudes religieuses et dogmatiques qui lui ont été imposées affectivement dès l’enfance, en l’absence d’esprit critique, tant elles sont bien ancrées en lui.

    J’avais déjà exposé ailleurs mon point de vue le 13 avril 2012, en réaction à son article : « Quand la laïcité dévoile son vrai visage », dans lequel Johan LIVERLETTE, du fait de son fondamentalisme religieux, s’attaquait alors à la laïcité « politique » française, séparant l’Etat et les religions, sans voir qu’elle favorise pourtant toutes les religions (mais évidemment pas uniquement la sienne). Sans savoir non plus qu’il existe aussi une laïcité « philosophique », à la belge, certes antidogmatique et anticléricale, mais par pour autant antireligieuse, puisse qu’à défaut de pouvoir supprimer l’enseignement confessionnel élitiste, communautariste et obsolète, elle prône un enseignement pluraliste qui compenserait les influences religieuses familiales, certes légitimes et constitutionnelles, mais unilatérales et inadaptées à notre époque de pluralité des cultures et des convictions. Chacun devrait en effet pouvoir se forger ses propres convictions, religieuses ou laïques, en connaissance de cause.
    Par simple honnêteté intellectuelle et morale …

    Johan LIVERNETTE tente évidemment de réagir à la chute croissante de la religiosité dans la plupart des pays intellectualisés. Elle est pourtant la conséquence du fait de l’absence du moindre indice concret de l’existence réelle d’un dieu et de l’aspiration croissante à l’autonomie de la conscience et à la responsabilité individuelle. 
    L’idée que « Dieu », qui n’a à mes yeux, qu’une existence subjective, imaginaire et donc illusoire, à la suite d’une éducation religieuse unilatérale et occultant les alternatives non confessionnelles, ne l’a évidemment jamais effleuré !

    Je propose pour ma part une hypothèse de l’origine, à mon sens, exclusivement psychologique,éducative et culturelle de la foi, ainsi que de sa fréquente persistance dans les neurones du cerveau émotionnel, puis rationnel, ce qui expliquerait que d’éminents intellectuels,scientifiques, notamment créationnistes, et autres philosophes croyants soient imperméables à tout raisonnement rationnel ou scientifique qui pourrait les amener à remettre leur foi en question, à se déstabiliser et à se décrédibiliser.

    http://michel.thys.over-blog.org/article-une-approche-inhabituelle-neuroscientifique-du-phenomene-religieux-62040993.html

    Merci pour vos commentaires.

  • pascal

    Nous vivons dans un Systeme Satanique depuis 1789,le probleme est que le reveil fait mal.
    moi meme j’ai mis longtemps a avaler la pillule,je ne regarde plus la téloche,plus de radio a part la musique classique,mais combiens de gens non conscients de ce mal veulent bien se reveiller ?.
    si seulement les gens avaient encore une Once de vie spirituelle et une Ame en eux ?
    le role de Satan est de vouloir perdre les Ames par des loisirs futiles…
    bref c’est vraiment compliqué pour les gens de se remettre en question sans bouquiner,ou allez dans une église.
    avec le nouveau Pape a venir ça n’arrangera pas les choses c’est sur.

  • Seb

    Perso, je remercie ce protestant déguisé en évèque catholique. J’ai ressenti d’ instinct que ce personnage ne sentait pas le catholique. Sa voix, ses attitudes, et je parle pas de la soumission au Monde, elle est générale. J’ai donc cherché ce qui clochait et j’ ai vite compris lorsque j’ai entendu parler catholique avec l’abbé Laffite et en lisant les vrais bons livres. Tout s’éclaire d’une manière prodigieuse!

  • Johan Livernette

    Ecrire autant pour aligner si peu d’argument… à votre place, je ne me fatiguerai pas ainsi.
    « Fondamentalisme religieux » est un compliment venant du camp adverse, idem pour « l’intégrisme » qui signifie que le Chrétien est intègre dans sa foi. Il faudra trouver autre chose car ce ne sont pas des arguments. Je remarque qu’aucun des nombreux faits avancés dans cette conf n’a été réfuté, ce qui est un drôle d’aveu d’impuissance.
    De plus, votre appréciation de la laïcité est très éloignée de sa véritable et officieuse définition (cf Léon XIII dans « Humanus genus » et l’aveu du F-M Peillon).
    Pour finir, je vous recommanderai d’étudier l’école anti-libérale en vente dans la Librairie et les éditions Saint-Rémi (Mgr de Ségur, Mgr Delassus, Mgr Gaume…). Vous verrez, à la lecture de ces grands livres, que Dieu est loin d’être « imaginaire » et « illusoire », et que sans l’intégration du bon paradigme (Dieu/Satan), on ne comprend rien à la vraie Histoire comme au monde qui nous entoure.
    Cordialement.
    Johan

  • Michel THYS

    Bonjour Monsieur LIVERNETTE,
    Merci de m’avoir répondu.
    Mon intention était seulement d’échanger nos points de vue, aussi inconciliables soient-ils.
    Je ne prétends donc pas avancer des « arguments » et je ne tente donc pas de vous convaincre : l’apostasie, assez fréquente à l’adolescence, me semble en effet rarissime au-delà de l’âge de 25 ans (je serais vraisemblablement resté croyant si, avant cet âge, je n’avais pas eu la chance de m’affranchir de mon conditionnement religieux).

    L’absence de réactions lors de votre conférence de Nice me semble due au fait que vous prêchiez devant un parterre de convaincus. Le plus souvent, les athées ont renoncent à réagir.
    Je suis sans doute l’une des exceptions qui confirment la règle.

    Nous ne sommes plus à l’époque de Léon XIII : le monde et les esprits ont heureusement évolué, mais hélas dans le sens d’une prévisible confrontation sanglante entre les fondamentalismes et les intégrismes chrétiens (catholique et surtout évangélique) et islamique, du fait de la prétention de chaque monothéisme de détenir LA Vérité, le vrai prophète et le vrai « Livre sacré », ce qui est source d’intolérance et de violences.

    Je ne sais pas si vous avez jeté un oeil sur le lien que j’ai mentionné,mais il me semble que les observations de psychologues et de neurophysiologistes pourtant croyants puissent inciter certains à conclure que « Dieu » n’a qu’une existence subjective, imaginaire et donc illusoire.
    Mais la foi n’a pas à démontrer l’existence réelle de Dieu : elle se vit, elle est source d’espérance, de convivialité, de réconfort, etc.
    C’est pourquoi je respecte les croyants (sauf évidemment ceux dont le fondamentalisme aboutit au terrorisme !), victimes inconscientes des religions, que je condamne toutes parce qu’elles imposent la soumission dès le plus jeune âge, en l’absence d’esprit critique, pour maintenir (autant que possible, à notre époque) leur mainmise sur les consciences.

    Cordialement,
    Michel THYS

  • 777laurent

    Et vous Michel THYS, ne pensez-vous pas être victime de votre EGO pour ne pas dire autre chose ?
    Honnêtement, sincerement que vous à apporté votre athéisme militant dans votre vie ? Quelle valeure ajoutée ?

    Seuls les ignorants pensent que foi et raison sont incompatible…Or il n’y a rien de plus faux ! En matière catholique la raison n’est jamais baffouée, elle est simplement laissée à sa juste place et non érigé en culte.

    Monsieur Michel THYS, à travers vos commentaires vous laissez entendre que vous êtes à l’ombre de votre vie. « Tu est poussière et tu retourneras à la poussière » Sauf que la bonne nouvelle (ou la mauvaise pour les pécheurs impénitents) c’est que votre âme est elle eternelle et que vous serez jugé que vous le vouliez ou non.

    Dieu est amour et il pardonne. Repentez vous tant qu’il est encore temps ! (même à 74 ans c’est encore possible !) Prenez exemple sur votre ex-frère Maurice Caillet le miraculé : http://www.dailymotion.com/video/xjl5cq_1-4-ancien-franc-macon-francais-revelations-maurice-caillet_news

    « Repentez-vous sinon vous périrez ! » Luc 13-1.5

  • 777laurent

    Autre mise au point : Un catholique ne peut être antisémite ou cultiver une haine quelquonque envers qui que se soit. Il n’a aucune haine envers la franc-maçonnerie contrairement à elle qui à toujours comploté contre l’Eglise et n’a jamais caché sa haine de l’Eglise. En revanche, un vrai catholique digne de ce nom, est annimé d’une soif inextinguible de vérité et de justice : C’est la raison pour laquelle il arrache le voile hummaniste de la maçonnerie pour la montrée telle qu’elle est : une secte du pouvoir, affairiste et véritable contre-eglise au mains de la synagogue de satan.

    Citons votre poncife Albert Pike :

     » A vous, Souverains Grands Instructeurs Généraux, nous disons ceci pour que vous le répétiez aux Frères des 32è, 3 1 è et 30è degrés :  » La religion maçonnique devrait être maintenue dans la pureté de la doctrine luciférienne par nous tous, initiés des hauts degrés « .

    Que vous le vouliez ou non, la maçonnerie est une fausse religion, mannichéenne et luciferienne (revélé dans les derniers grades, on ne vous dit pas celà en loge bleu) et elle singe la vraie religion. C’est encombrant pour qui se croyait en dehors des religions !

  • Michel THYS

    Bonjour 777 Laurent,
    En effet, j’aurais pu, comme tant d’autres, me camoufler derrière un pseudo occultant l’éventuel narcissisme de mon « ego ».
    Mais j’ai le courage de mes opinions (que je ne fais évidemment que proposer).

    Si, depuis plus d’un demi siècle, je suis une athée « militant », ce n’est pas par plaisir.
    C’est seulement en réaction légitime au dogmatisme, au néo-cléricalisme, à la volonté évangélisatrice irrépressible du catholicisme notamment, mais surtout, de nos jours, à celle des islamistes qui, comme le leur impose le coran pris à la lettre, entendent imposer à terme la charia au monde entier. C’est aussi parce que mon approche psycho-neuro-physio-génétoco-éducative du phénomène religieux m’a fait prendre conscience que depuis toujours les religions exploitent, évidemment sans alternative non confessionnelle, la fragilité du psychisme humain et sa composante irrationnelle atavique.

    Nombreux sont les croyants qui, par rationalisation a posteriori, cherchent à légitimer leur foi, à la rendre intellectuellement acceptable, en cherchant, comme vous, à concilier la raison et la foi, la science et la religion, le créationnisme (ou le « dessein intelligent») et l’évolutionnisme, l’objectif et le subjectif. Mais, à mes yeux, leurs arguments, par exemple le recours à un dieu, ou à un grand architecte de l’univers pour les déistes, ou encore à l’harmonie apparente de l’univers, etc., sont anthropomorphiques ou des pétitions de principe, car ils présupposent l’existence d’un dieu (qui n’a pourtant jamais donné le moindre indice concret et incontestable de son existence réelle).

    L’ « argument » le plus subtil le plus fréquemment évoqué par les croyants, c’est que la science et la raison s’occupent du « comment », tandis que la religion et la foi s’occupent du « pourquoi ». Se situant à des « niveaux » différents, dans des « sphères » différentes, elles seraient complémentaires et donc conciliables. Mais j’y vois une pirouette jésuitique, parce que cela voudrait dire qu’il suffirait de changer de point de vue, ou de lunettes, pour que deux hypothèses contradictoires et donc inconciliables puissent être vraies en même temps, alors que logiquement l’une d’elles doit être vraie, et l’autre fausse.

    Ma « valeur ajoutée » ? Contrairement à la plupart des athées, qui préfèrent attendre dans une indifférence passive que les croyances religieuses disparaissent d’elles-mêmes au fil des générations, j’estime pour ma part de mon « devoir moral », dans la très faible mesure de mes moyens, de faire découvrir aux croyants, notamment lorsque leur foi ou leur religion leur fait plus de tort que de bien, les alternatives philosophiques non confessionnelles que toutes les religions leur occultent volontairement. Je n’oblige personne à me lire, et tant mieux si la foi rend certains heureux !

    Puisqu’il n’y a rien après la mort, sauf quelques cendres, ou poussières, pourquoi craindrais-je le « jugement » d’un dieu anthropomorphique et donc imaginaire ? Je n’ai qu’un seul juge, bien plus exigeant : celui de ma conscience.
    Je connais bien le discours de Maurice CAILLET. Il n’a rien compris, ni aux objectifs de la franc-maçonnerie, ni au fonctionnement du cerveau humain et donc à l’origine de la croyance religieuse. Certes, il avait le droit de changer d’avis, mais je lui conteste celui de faire de l’antimaçonnisme, comme s’il avait tout compris.

    Bien à vous,
    Michel THYS

  • Michel THYS

    Re-bonjour, 777 Laurent,
    Il est exact qu’en France et en Belgique, la franc-maçonnerie adogmatique condamne le cléricalisme et le dogmatisme, qu’il soit religieux ou idéologique. Mais au niveau mondial, la franc-maçonnerie est chrétienne (5 millions aux USA !) parce que les alternatives non confessionnelles y sont occultées depuis toujours. Les obédiences anglo-saxonnes, « régulières », dogmatiques, théistes, imposent la croyance en Dieu (appelé « grand architecte de l’univers »), en l’immortalité de l’âme, et ont hérité de l’intolérance de la religion puisqu’en outre elles ne reconnaissent pas les obédiences adogmatiques.

    Comme toute religion, le catholicisme impose sa « Vérité », alors que pour les libres penseurs, notamment francs-maçons, la « vérité » n’est jamais que personnelle, partielle, provisoire et donc relative.
    Par contre les valeurs morales ne sont pas relatives : certaines sont « universalisables », telles que le respect de la dignité humaine, de la liberté (effective, pas seulement symbolique et constitutionnelle) de conscience et de pensée, et donc acceptables puisque bénéfiques à tous et partout.

    Ne confondez pas l’arbre et la forêt : ce n’est pas parce que quelques brebis galeuses (cf la « loge » P2 était mafieuse que tous les francs-maçons constituent « une secte du pouvoir », affairistes et véritable contre-église aux mains de la synagogue de « satan ». Je vois que vous assimilez la franc-maçonnerie à une secte satanique : connaissez-vous le « canular de Léo TAXIL » ?
    Les francs-maçons des « hauts grades » n’exercent aucune influence sur les trois premiers. Sans être « initié », vous ne pouvez porter aucun jugement pertinent à cet égard.

  • montag

    @ Michel Thys :

    Merci pour la présentation argumentaire de votre doctrine dans l’avant dernier commentaire.

    1) « depuis toujours les religions exploitent, évidemment sans alternative non confessionnelle, la fragilité du psychisme humain »

    La franc maçonnerie est une croyance, avec une mystique et un rituel qui exploite selon vos propres termes le psychisme humain. Ce que vous reprochez aux autres vous le pratiquer vous même.

    2) le recours à un dieu, ou à un grand architecte de l’univers pour les déistes, ou encore à l’harmonie apparente de l’univers, etc.,

    Vous confessez vous même que les franc-mac croient à Dieu s’appelant le grand architecte. Donc vous même faites partie d’une église occulte. Cette église occulte est un contre église qui a pour ennemi déclaré le Christ. Cette église s’appelle dans les écritures saintes : Synagogue de Satan : don vous êtes malgré votre aveuglement le disciple. Cela devrait fortement vous préoccuper s’agissant de la destination finale de votre âme.

    3) sont anthropomorphiques ou des pétitions de principe, car ils présupposent l’existence d’un dieu.

    Vous êtes un disciple de Feurbach dont je ne me souvient plus le titre de référence (merci de me le rappeler). Feurbach estle un matérialiste, maître à penser de Karl Marx. Nous retrouvons bien là la connexion franc maçonnerie et la Synagogue de Satan. Les écrites saintes ne mentent pas ! Karl Marx a notamment révélé dans de nombreux passages de son oeuvre, notamment le poème « Le Mennestrel » (du reste assez magnifique), sa conversion au diable. Le but de Marx étant d’éradiquer l’existence de Dieu dans le ciel pour perdre le maximum d’âmes. But réussi s’il on en juge le communisme qui permis de détruire toutes les églises orthodoxes de ce pays et de persécuter les chrétiens sous le règne du bolchévisme ! Le Bolchevisme est le fruit exemplaire de la judéo-maçonnerie (synagogue de satan dans les textes bibliques). Pour en revenir à Feurbach vous répétez ses mots : la religion est une psychopathologie humaine, une spéculation philosophique, qui n’a rien de matière ni de véritable. Puisque le réel c’est la matière et non les Idées. Pour nous autres chrétiens le réel c’est l’Epsrit et donc les Idées. Nous sommes en cela des idéaliste et non des matérialistes sur le plan métaphysique à l’instar des plus grand philosophes Platon et Aristote (les chrétien sont aussi bons en philosophies que les autres si ce n’est même plus : non n’avons de leçon de philosophie à recevoir de personne) !

    4) « j’estime pour ma part de mon « devoir moral », …, de faire découvrir aux croyants, notamment lorsque leur foi ou leur religion leur fait plus de tort que de bien, les alternatives philosophiques non confessionnelles que toutes les religions leur occulte »

    En matière de philosophie nous sommes déjà largement pourvu. En tant que Chrétien je pourrait à titre personnel vous faire tout un exposé sur la Métaphysique d’Aristote qui subsume celle de Platon et de tous les matérialistes réunis !!! L’église catholique est elle même la plus grande spécialiste des oeuvre d’Aristote et Platon. Or comme vous le savez les 2000 ans d’histoire de la pensée philosophique ne sont que des annotation en bas de page de ces 2 grands philosophes !!! Or Ni l’un ni l’autre ne sont des matérialistes vulgaire à l’instar de Feurbach et Marx. A ce titre je pourrait vous donner des leçon de philosophie et vous remercier pour vos pauvres conseils de fanc-maçon.

    5) Puisqu’il n’y a rien après la mort, sauf quelques cendres, ou poussières, pourquoi craindrais-je le « jugement » d’un dieu anthropomorphique et donc imaginaire

    Il n’ y a rien après la mort. Alors pourquoi parlons nous !? S’il n ‘y rien pourquoi vous échiner autant à nous contre dire ce n’est que pure vanité de votre part. Eteignez la lumière, et allez sagement dormir. S’agissant de l’imaginaire nos rêves sont un langage compréhensible, structuré, possédant une grammaire. Cette grammaire est composée de métaphore et d’images chargée de sens qui se rattachent toutes à la culture et les mythes qui ont engendré notre civilisation. Notre conscience individuelle est reliée par l’inconscient à une conscience supérieure qui est celle de Dieu. Le visage de ce Dieu révélé est celui du Christ. Pourquoi ? Parce que c’est la pierre d’angle que vous les architectes et francs maçons avez rejeté pour bâtir un édifice à l’image nde votre égo surdimensionné de pécheurs.

    6) Je n’ai qu’un seul juge, bien plus exigeant : celui de ma conscience.

    Preuve de votre égo surdimensioné. Poussière vous n’êtes que poussière. Certes vous reprenez les propres mots de Bible ! Sauf que nous nous sommes aussi Esprit du Christ ! En cela pour avoir su reconnaître la VERITE de DIEU nous serons ressuscités et nous ne périrons jamais parce que nous avons confessés tous nos péchés !!!
    Amen.

    Paix sur vous et repentez vous au Christ et au Père.

  • montag

    Feurbach : la foi en Dieu est une psychopathologie humaine
    Marx : la religion c’est l’opium du peuple
    Et la dictature du prolétariat ou liberté égalité fraternité c’est quoi ??? Les masses médias c’est quoi, ça appartient à qui ? les chrétiens ???
    Si on devait choisir une nouvelle constitution personnellement j’opterais pour les principes naturels de la Science Politique établis par « les Politiques » d’Aristote, qui est le fondateur cette Science, et qui est le plus grand penseur de tous les temps. Ensuite j’opterai pour les divins Saints Evangiles, en lieu et place des droits de l’homme sataniques. Le règne social de Jésus Christ n’est pas loin…

  • Michel THYS

    Bonsoir Montag,
    Non, la franc-maçonnerie n’est pas une croyance, même si l’immense majorité de ses membres (anglo-saxons) sont croyants. C’est une association qui vise, pat la méthode initiatique fondée sur le symbolisme, le perfectionnement individuel et le progrès de l’humanité.
    Les francs-maçons a-dogmatiques, dont je suis, respectent les croyances lorsqu’elles sont le fruit de la réflexion et du libre examen et que l’on accepte de remettre en question les certitudes imposées par l’éducation et la culture.
    L’âme, pour moi, n’existe pas : il n’y a que la pensée, l’esprit, la conscience, « émanations » encore peu comprises de la matière cérébrale parvenue à un niveau avancé de son évolution, et dont ne subsistent au mieux après la .mort que le souvenir de ce que l’on a été, dit ou écrit.
    « Dieu » et son prétendu « paradis », de même que « Satan » et son châtiment éternel ont été inventés pour servir de carotte et de
    bâton …
    Aristote, Platon, et tous les philosophes croyants ou déistes, passés et actuels, n’ont pas eu connaissance du fonctionnement du
    cerveau humain et des hypothèses qui tendent à expliquer l’origine psychologique, éducative et culturelle de la foi, et sa fréquente persistance neuronale empêchant toute apostasie. Toutes ces
    philosophies n’ont donc plus, à mes yeux, qu’un intérêt historique., Feuerbach, notamment, fut par contre un précurseur de l’aspiration des esprits à l’autonomie !

  • tom

    @ M Thys

    Monsieur, vous évoquez le canular Leo Taxil mais savez-vous qu’en cherchant bien certains ont prouvé ce qui s’était réellement passé. On en a parlé sur un certain forum que J. Livernette a eu la gentillesse de me laisser citer (alors je ne vais pas le re-citer), mais je vous donne le lien d’un ouvrage qui vous éclairera http://ladernierebataille.hautetfort.com/archive/2010/11/22/l-affaire-diana-vaughan-leo-taxil-au-scanner.html
    Je n’interviendrai pas sur tous les points que vous évoquez. Mais, de grâce, soyez cohérent avec vous-même ! Vous refusez qu’il y ait une vérité, alors pourquoi voulez-vous qu’il y ait des valeurs universalisables ? Vous voyez bien que la science nous prouve qu’elles sont du même registre que le religieux. Elles sont du langage, de l’abstrait qui renvoie à des sentiments humains (qui ne sont selon votre conception que de l’agitation neuronale). Allez au bout de votre idée : pourquoi vous arrêtez-vous en chemin ?
    Votre vérité vous dit qu’après la mort, il n’y a rien, ma vérité me dit le contraire, on fait quoi maintenant, bataille ? Admettez donc qu’il n’y a dans votre système aucune vérité possible, plutôt que de vous cacher derrière votre petit doigt du « il n’y a que des vérités partielles ». Vous vous piquez de raisonner à l’aune des neurosciences, savez-vous qu’elles ont exclu la notion d’un quelconque libre-arbitre ? Lisez Sam Harris « Free Will » dont il a été dit « In this elegant and provocative book, Sam Harris demonstrates—with great intellectual ferocity and panache—that free will is an inherently flawed and incoherent concept, even in subjective terms. If he is right, the book will radically change the way we view ourselves as human beings. » —V. S. Ramachandran, Director of the Center for Brain and Cognition, UCSD, and author of The Tell-Tale Brain. C’est du lourd ça, du solide, du scientifique qui vous fait vibrer, et bien tirez-en la déduction qui s’impose et construisez un système cohérent. Ne vous arrêtez pas ainsi… Votre prétention au libre-arbitre-scientifique, c’est juste un banal oxymore ! Banal, intellectuellement stérile, mais diabolique…il détruit la conscience humaine, et il est responsable des 60 millions de morts (de par le communisme).

    Dans ma vision, je n’ai aucun souci à conjuguer les neurosciences, Dieu, l’amour, le Vrai et la liberté (au vrai sens du terme, pas dans le délire maçonnique), dans votre système cela va être difficile…

  • montag

    Feuerbach, notamment, fut par contre un précurseur de l’aspiration des esprits à l’autonomie !

    L’aspiration à la transgression avec Dieu, à la séparation de la créature du Créateur : tout est dit.

    A l’instar de la chute d’Adam et Eve du paradis originel.

    Dieu s’est réconcilié avec le monde et les homme par Jésus Christ.

    Pour se réconcilier à Dieu il faut une offrande ou un sacrifice.

    Que sacrifiez vous à Dieu ? Rien vous le niez. Donc quelle faute vous sera pardonnées ? Aucune !

    Parce que vous persistez dans l’erreur, y compris dans le mensonge.

    Vous n’avez pas la vérité.

    Qu’on se le dise : le châtiment est celui de la géhenne.

    Nous nous avons la vérité.

    Par le Christ et notre pénitence c’est écrit nous aurons la vie éternelle.

    Bonne soirée.

  • Michel THYS

    Bonjour Tom,
    J’aurais dû m’abstenir d’évoquer Léo Taxil, ce franc-maçon vexé de ne pas avoir été entendu dans sa Loge,et qui s’est bien amusé en inventant son long canular. Mais peu importe finalement que Diana Vaughan ait vraiment existé, ou qu’on ait imaginé un complot judéo-maçonnique, etc. !

    Vous mettez sur le même plan, à tort selon moi, les « valeurs religieuses » et les valeurs que je qualifie d' »universalisables ».
    Les premières sont en effet fondées sur la « Révélation », et donc imposées par soumission aux « commandements » d’un dieu, d’un prophète, et d’un livre « sacré », ce qui est source de communautarisme et d’intolérance.

    Les secondes, au contraire, sont fondées sur la libre découverte, l’acceptation et le respect de valeurs qui s’avèrent être les seules à être
    bénéfiques à tous et partout, en vue d’un vivre ensemble harmonieux.

    Je connais bien les écrits de V.S. RAMACHANDRAN. Cet éminent neurophysiologiste, qui a notamment élucidé le mystère du « membre fantôme » (amputé), est hélas croyant, ce qui perturbe hélas son esprit critique dès qu’il est question de croyance religieuse : il est « juge et partie » ! Dans « mon système », il n’y a aucune « vérité » : il y a seulement celle que chacun se fera.

    Oui, les neurosciences confirment que le libre arbitre n’est que théorique, tant il est influencé inconsciemment par les innombrables déterminismes qui nous conditionnent ( hormonaux, sexuels,éducatifs, culturels, religieux, politiques, idéologiques, philosophiques, etc.). C’est d’ailleurs pourquoi la laïcité philosophique et l’humanisme laïque ont notamment pour but de développer, dès le plus jeune âge, l’esprit critique à tous point de vue.

    Je vous renvoie à cet égard à ce qu’en pensait le neurobiologiste Henri LABORIT dans « L’éloge de la fuite » : « Je suis effrayé par les automatismes qu’il est possible de créer à son insu dans le système nerveux d’un enfant. Il lui faudra, dans sa vie d’adulte, une chance exceptionnelle pour s’évader de cette prison, s’il y parvient jamais », ou encore, sur Radio-Canada : « Vous n’êtes pas libre du milieu où vous êtes né, ni de tous les automatismes qu’on a introduits dans votre cerveau. Finalement, c’est une illusion, la liberté ! ». De fait, personne n’est libre : on ne peut que tendre vers plus de liberté.

    Le libre arbitre, du moins le peu qu’il nous en reste, pas plus d’ailleurs que l’athéisme philosophique, ne sont évidemment responsables des millions de morts du nazisme ou du communisme, en fait imputables à leur idéologie politique. Je pense même l’absence totale de respect de la dignité humaine d’Hitler et de Staline et de ceux qu’ils ont endoctrinés a été favorisé par le fait de leur croyance religieuse initiale commune, celle-ci ayant constitué un terreau favorable à la domination des premiers et à la soumission des seconds.

    Dans mon « système », je constate que les apports de toutes les sciences se complètent de manière cohérente, ce qui m’incite à les tenir pour pertinents (pour ne pas dire « vrais »).

  • 777laurent

    Le véritable libre arbitre consiste à « pouvoir » choisir entre le bien et le mal. Certes, le bien et le mal sont des valeures morales issue du catholicisme (pour la France et la majeur partie des pays occidentaux)

    L’hummanisme moderne et franc-mak n’a fait qu’essayer de plagier ces valeurs, tout en tentant d’éluder Dieu pour recentrer tout sur l »homme.

    Force est de constater que cette morale sans transcendance, ne fonctionne pas ! Soyez au moins assez lucide et honnête pour reconnaitre la faillite de votre monde. Quels sont les fruits de l’atheisme issu de 1789 ? un chao généralisé : chao social, moral, politique et economique. En êtes vous fier ? Celà fait plus de deux siecles que votre clique est aux commandes, pour le resultat que l’on connait…

    Car la morale sans transcendance devient une question de point de vue purement humain. Ce qui est mal un jour devient bien un autre jour, au gré des modes, des passions, des temps et des lois… lois mortifères penser en loge avant d’être validé par l’assemblée.

    Il n’y a aucune morale possible sans Dieu, sans un jugement particulier. La morale devient la loi du plus fort, la loi de la jungle, ou encore la loi des plaisirs charnels aveugle.
    Même le plus grand penseurs des « lumières » (ténèbres) Jean Jaques Rousseau, avait admis aprés coup, que la morale sans religion était une chimère.

    Cordialement, Laurent.

  • Michel THYS

    Bonsoir 777 Laurent,
    Je pense, comme SPINOZA, que « le bien et le mal n’existent pas dans la nature ». Ce sont, selon moi, des constructions de l’esprit, du genre « le bien, c’est Dieu ; le mal, c’est Satan ». A mes yeux d’athée, au contraire, le bien, c’est ce qui est favorable à l’émancipation et à l’épanouissement de l’individu et de l’espèce, au vivre ensemble, et inversement pour le mal. Je m’explique.
    Selon le schéma pédagogique de Mac LEAN, l’être humain, comme tous les autres mammifères, lorsqu’il est en présence d’un danger ou d’une menace, est d’abord régi par son cerveau « reptilien » qui l’incite à la fuite, ou à l’agression (ou à l’inhibition s’il « fait le mort »). Cf le neurobiologiste Henri LABORIT.
    Nous possédons toujours ce cerveau primitif, même s’il est compensé par le cerveau émotionnel et par le cerveau rationnel, en interactions constantes, mais en équilibre instable.

    Si l’on excepte l’influence de certaines tumeurs cérébrales et celle des carences éducatives, voire de violences parentales non récupérées, et si l’on se place dans une approche génétique et neurophysiologique, l’animal humain, placé dans un certain contexte éducatif, culturel, affectif, hormonal, …, a fortiori s’il a été endoctriné, reste virtuellement capable de haine et de violence.
    Mais de nos jours, la violence est de moins en moins contenue par les interdictions religieuses de jadis (« Tu ne tueras point ! »), par « la peur du gendarme », la carotte d’un dieu et le bâton d’un diable, aussi absents l’un que l’autre. Hélas, l’actuel déclin de la religiosité, du moins dans la plupart des pays européens, n’a hélas pas été compensé par une éducation laïque « humanisante ».

    Je pense en effet que la conscience morale, le sens des valeurs humanistes « universalisables », non négociables parce que bénéfiques à tous et partout, telles que le respect de l’autre et de sa différence enrichissante, celui de la dignité de l’homme, de la femme et de l’enfant, de leur liberté (effective, pas seulement symbolique !) de conscience, de religion, de pensée et d’expression, loin d’apparaître spontanément, ou par obéissance à des « commandements » religieux, ne s’acquièrent que par une éducation familiale puis scolaire, fondées sur l’autonomie, la responsabilité individuelle, l’apprentissage des limites et du respect des autres et de soi-même, sur l’exemple des parents et des éducateurs, non pas intellectuellement, mais par des expériences affectives, vécues ou suggérées par empathie, parfois a contrario (cf. les « dilemmes moraux » de Lawrence KOLHBERG), etc …
    La morale « avec transcendance » était hypocrite et inopérante. Je simplifie : les « péchés » confessés étaient effacés par 3 pater et 2 ave, jusqu’à la prochaine fois …
    La morale « sans transcendance », (celle des années 50 visant l’hygiène et le civisme, était évidemment obsolète et inefficace : elle a donc été supprimée avec raison en 1968 – il était interdit d’interdire -). Mais elle n’a pas été remplacée par une morale laïque digne de ce nom. J’espère que la Commission installée par Vincent PEILLON tiendra compte de l’expertise belge  en la matière depuis 1958 !
    La morale n’est pas du tout « une question de point de vue purement humain » et elle n’est donc pas relativiste, puisque, je le répète, il existe des valeurs universelles acceptables par tous, parce que favorables à la paix, à l’acceptation de la différence et à un vivre ensemble harmonieux.
    Pour qu’une « morale avec Dieu » soit possible, il faudrait d’abord que son existence soit évidente et acceptée par tous et partout.
    A l’époque de Jean-Jacques ROUSSEAU, tout le monde, ou presque, sans l’avoir choisi en connaissance de cause, était croyant, ou au moins déiste, comme VOLTAIRE.
    Ce temps-là, heureusement, ne reviendra plus …

    Il est exact qu’en France et en Belgique, notamment, la franc-maçonnerie adogmatique, mais aussi tous les libres penseurs, ont contribué à ce que le fondement de la morale ne soit plus (exclusivement) la soumission religieuse (elle reste un droit), mais bien l’autonomie de la conscience et la responsabilité individuelle.
    La « clique » maçonnique, comme vous dites, ayant discuté en Loges de l’aspect éthique des lois sur l’avortement, l’euthanasie, etc., n’est pas pour autant « aux commandes » : les politiciens français, en particulier, apparemment toujours et même de plus en plus influencés par la morale judéo-chrétienne millénaire (par rapport aux pays voisins), ont accusé à cet égard un retard flagrant, la France étant paradoxalement celui de la Liberté individuelle.
    Mais ils commencent à s’en rendre compte …
    Bien à vous,
    Michel THYS

  • Johan Livernette

    à Michel Thys : premièrement, Spinoza était juif, vous êtes sur la même ligne hérétique et luciférienne que l’ennemi prétendant qu’il y a ni bien ni mal, ni vice ni vertu.
    Deuxièmement, il est inutile que vous répétiez le même charabia anti-catholique sur ce site sur des pages entières. Le fil de discussion est donc clos d’autant qu’on s’éloigne du sujet de départ traité dans ma conférence. Je vous prie donc d’aller diffuser vos hérésies antichrétiennes sur d’autres sites web.
    Cordialement.
    Johan

  • Michel THYS

    @ Johan Livernette,
    Je m’attendais à votre réponse.
    Constatant que je commençais à me répéter, j’étais sur le point de mettre moi aussi un terme à cet échange de points de vue, très instructif, du moins pour moi.
    Je vous en remercie.
    Sincèrement.
    Michel THYS

  • Un Evêque s'est levé!

    Merci beaucoup Monsieur pour cette excellente conférence qui retrace bien les étapes de la Révolution qui après avoir défiguré la France en 1789 est rentré jusque dans l’Eglise, éclipsant la véritable Eglise fondée par Notre-Seigneur-Jésus-Christ!

    Révolution qui poursuit son chemin.

    Merci pour ces paroles de vérité!

    Très honnête synthèse et remarquable travail!

    Gentiloup

  • sedevacantisme

    Merci, c’est toujours un plaisir d’écouter vos conférences.

    +

  • Le suricat

     » Je suis la Révolution, c’est à dire le Renversement  » (Mgr Gaume).

    Jean-Paul Rabaut Saint Etienne, protestant franc-maçon (1),député de l’Aube à la Convention nationale et qui vota pour la mort du roi Louis XVI , écrivait froidement :

     » pour rendre le peuple heureux, il FAUT le renouveler, CHANGER ses idées, CHANGER ses lois, CHANGER ses mœurs, CHANGER les hommes, CHANGER les choses, TOUT DÉTRUIRE , oui, TOUT DÉTRUIRE puisque TOUT est à RECRÉER. » (1)

    Il fut lui-même détruit par le Tribunal révolutionnaire, qui le condamna à mort en 1793.
    Pendant la Révolution, nombreux sont les députés protestants francs-maçons :
    — 7 pasteurs francs-maçons (sur 16 pasteurs) à la Constituante.

    – 2 pasteurs francs-maçons (sur 15 pasteurs) à la Législative.

    – 7 pasteurs francs-maçons (sur 29 pasteurs) à la Convention . Citons les pasteurs Antoine Court de Gébelin, Jean-Paul Rabaut-Saint Etienne, et son frère Rabaut-Pommier, Jeanbon Saint André ; également les députés protestants francs-maçons Boissy d’Anglas, Marat.

    Source : Les protestants français et la franc-maçonnerie.
    http://www.museeprotestant.org/Pages/Notices.php?noticeid=734&scatid=80&lev=1

    Note : (1) Remarque : lu sur le site de – Christ-Roi – : le slogan électoral du PS lors de la dernière élection présidentielle était :  » Le CHANGEMENT, c’est maintenant  » . Bien sûr , c’est sûrement un hasard car il n’y a pas de complot .

  • morsay president

    en tout cas moi en 2017 je ne me fais plus avoir par l’UMP et le PS je vote Morsay morsay president http://www.adusb.com/post/51133088885/ump-un-parti-raciste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :