Archives de Tag: Jeanne d’Arc

Quand le juif Jacob Cohen affiche son hostilité contre la chrétienté

Sur son compte Twitter, le prétendu antisioniste Jacob Cohen a dévoilé son vrai visage. Celui d’un juif antichrétien prouvant son hostilité envers saint Louis et les croisades. Cet exemple démontre toute l’escroquerie de l’antisionisme de juifs qui, quelque soit le milieu dans lequel ils évoluent, demeurent juifs, sous l’autorité du Talmud, et par conséquent dans la haine de la France catholique. C’est ce qui apparaît clairement dans ce twitt très révélateur. Déjà, lors d’une conférence organisée par E&R, Jacob Cohen avait été l’auteur d’une déclaration antifrançaise lorsque, s’adressant aux immigrés vivant en France, il les incita à s’organiser pour finalement conclure dans le registre de Bernard Kouchner : « Si vous voulez gagner la paix, préparez-vous à la guerre (civile) ! » Dans une ancienne interview, ce juif et très probable franc-maçon avait également minimisé le pouvoir de la franc-maçonnerie, prétendant qu’il en était sorti.

Il est évident que cet infâme infiltré n’a rien à faire dans ce qu’on appelle la « dissidence ». C’est ce que j’avais fait comprendre dans une vidéo en 2012 (à partir de 12’40). Mais que l’immigrationniste Jacob Cohen se rassure : la Jeanne d’Arc métissée ne nous fait en aucun cas « flipper ». C’est juste que son identité -elle est d’origine béninoise- n’a rien à voir avec celle de la pucelle d’Orléans. Et cela, tout un chacun a parfaitement le droit de le constater et de s’opposer à cette manœuvre perverse qui n’a rien d’innocent.

Johan Livernette le 3 mars 2018

Publicités

Quatrième extrait du livre « Le complot contre Dieu »

couvertureLe chrétien ne devra jamais perdre espoir en son salut ni dans le règne social de Jésus-Christ, et faire confiance en la providence comme le rappelait monseigneur Delassus : « Toujours Dieu est venu, d’une manière ou d’une autre, au secours des siens, au moment où ils désespéraient le plus de son intervention. »1 Cette espérance en des jours meilleurs, le pape Pie XII la traduisit si magnifiquement : « Et s’il peut sembler un moment que triomphent l’iniquité, le mensonge et la corruption, il vous suffira de faire silence quelques instants et de lever les yeux au ciel pour imaginer les légions de Jeanne d’Arc qui reviennent, bannières déployées, pour sauver la patrie et la foi. »

Même si à vue humaine, tout semble perdu, le croyant ne peut penser le monde que sur des bases purement terrestres car l’Histoire a démontré que Dieu faisait ce qu’Il voulait, quand Il le voulait et comme Il le désirait. Qu’Il intervenait à sa guise lorsqu’Il le jugeait nécessaire. Et ce même lorsque la partie semble terminée et perdue. Jacques-Bénigne Bossuet poussera le raisonnement jusqu’au bout en écrivant : « Quand Dieu veut faire voir qu’un ouvrage est tout entier de sa main, il réduit tout à l’impuissance et au désespoir, puis il agit. »2 L’action humaine est ainsi limitée. L’activisme sera une tentation. Et la providence, une nécessité.

Tout un chacun a souvent entendu parler d’unité, de vivre-ensemble, de réconciliation entre les hommes. Mais personne n’a précisé sur quels principes initiaux devaient reposer ces idées. Dans la république juive maçonnique, le vivre-ensemble est voué à l’échec. La preuve se vérifie par les faits. En revanche, le vivre-ensemble dans une nation unie par la chrétienté est parfaitement réalisable. Comme l’affirma autrefois le cardinal Pie, s’il doit y avoir une réconciliation, ce n’est pas de l’homme à l’homme qu’elle doit s’effectuer, sur le plan simplement terrestre et humain, mais entre la terre et le ciel, plus exactement de l’homme à Dieu. De la créature au Créateur. Un peu à la manière d’un fils ayant délaissé et déçu son père, et qui, revenant demander humblement pardon, se réconcilie avec lui.

Un jour viendra où l’humain sera tellement dégoûté de l’humain -et le juif de lui-même-, qu’il se retournera vers Celui à qui il doit son existence. Ce sera un signe de la fin des temps et c’est le gros effort que doit fournir l’humanité. Ce retour aux sources passera par la foi descendant du Très-Haut en direction des cœurs et de la vertu d’humilité élevant les âmes.

[1] Le problème de l’heure présente de monseigneur Delassus, 1904, éditions Saint-Rémi. [2] Le problème de l’heure présente de monseigneur Delassus, 1904, éditions Saint-Rémi.

Extrait tiré du chapitre X « Restauration chrétienne »

Vous pouvez commander Le complot contre Dieu via Paypal ou en envoyant un chèque de 23,50 euros (19 + 4,50 euros de frais de port) à l’ordre de Johan Livernette à l’adresse suivante :

Livernette Johan
BP 30042
83040 Toulon cedex 9


Les mythes fondateurs de l’antichristianisme

Voici quelques arguments face aux détracteurs de l’Église et de la religion catholique. Les faits mentionnés sont irréfutables. Ils ne relèvent pas d’une opinion quelconque. Les livres cités dans cette vidéo sont « Les quatre évangiles en un seul » d’Alfred Weber, « L’Église romaine en face de la Révolution » de Jacques Crétineau-Joly, « L’antichristianisme juif » de Martin Peltier et « Histoire générale de l’Église » de l’abbé Darras.

Cette vidéo a aussi été publiée sur Dailymotion et Gloria TV.


Lecture du message de Notre Dame à La Salette

En introduction de la conférence de Louis-Hubert Remy sur sainte Jeanne d’Arc fut lu, le samedi 25 mai près de Toulon, le message de Notre Dame à La Salette. Ci-dessous quelques photos de ce sympathique après-midi. Lire la suite


Louis-Hubert Rémy en conférence à Toulon le 25 mai

Affiche 25 mai Jeanne d Arc Salette

En 1956, Pie XII écrivait : « Et s’il peut sembler un moment que triomphent l’iniquité, le mensonge et la corruption, il vous suffira de faire silence quelques instants et de lever les yeux au ciel pour imaginer les légions de Jeanne d’Arc qui reviennent, bannières déployées, pour sauver la patrie et la foi. » Ne serions-nous pas arrivé à ce triomphe de l’ennemi ? Alors quels sont les enseignements de Jeanne ?

Spécialiste de sainte Jeanne d’Arc, Louis-Hubert Rémy viendra à Toulon le samedi 25 mai dès 14 heures pour une conférence passionnante et d’actualité. Il en profitera pour dédicacer son dernier livre « La vraie mission de sainte Jehanne d’Arc ». En introduction, sera lu et brièvement analysé le message de Notre-Dame à La Salette.

La participation est fixée à 5 euros (gratuit pour les étudiants et chômeurs). Veuillez me contacter via la rubrique « Contact » de ce site ou en laissant un commentaire afin de réserver votre place et savoir le lieu exact de la salle.

Lire la suite